Tiré par le glyphosate, le bénéfice net de Bayer atteint un milliard d'euros en 2021

L'entreprise est toujours embourbée dans une série d'actions en justice concernant le glyphosate.

La Libre Eco avec Belga
Tiré par le glyphosate, le bénéfice net de Bayer atteint un milliard d'euros en 2021
©BELGAWORLD

Le chimiste allemand Bayer a renoué avec les bénéfices en 2021, grâce notamment à de solides performances dans l'agrochimie, après une année 2020 de lourdes pertes, marquée par le Covid-19 et les procédures judiciaires contre le glyphosate qui continuent toutefois de peser. Le groupe a fait état dans un communiqué d'un bénéfice net de 1 milliard d'euros, après une perte de 10,5 milliards d'euros en 2020.

Il fait toutefois moins bien que les estimations des analystes de Factset, qui tablaient sur un bénéfice net de 5,95 milliards d'euros.

Son bénéfice d'exploitation (EBIT) atteint quant à lui 3,3 milliards d'euros, après une perte de 16,1 milliards en 2020.

"Bayer est sur la bonne voie", a déclaré Werner Baumann, président du conseil d'administration, cité dans un communiqué. Pour 2022, le groupe s'attend à une hausse de 5 % de son chiffre d'affaires, après une hausse de 8,9 % en 2021, à 44,08 milliards d'euros.

Dans le détail, la branche santé a connu une hausse de 7,4 % de ses ventes, bénéficiant notamment de sa division ophtamologie et des ventes du médicament Eylea, contre les œdèmes oculaires (+18,7 %).

Le glyphosate, au cœur des bénéfices... et des pertes

Mais c'est surtout la branche agrochimique qui tire la croissance, avec une hausse de 11,1 %, grâce notamment aux herbicides (+15,4 %), et particulièrement ceux à base de glyphosate, dont le prix a été "augmenté".

Cette division est toutefois toujours plombée par la salve de procédures aux Etats-Unis à laquelle Bayer est confronté depuis le rachat en 2018 de l'américain Monsanto, producteur du Roundup, dont la substance active est justement le glyphosate.

Cette substance est classée "cancérogène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

Le groupe, qui conteste cette caractérisation, a signé en juin 2020 un large accord à plus de 10 milliards de dollars pour solder ces procédures. Mais un juge américain a rejeté en mai une partie de l'enveloppe contenue dans ce plan, totalisant deux milliards de dollars, destinée à limiter le coût des futures réclamations en recours collectif visant le produit. L'affaire est donc retournée entre les mains de la justice américaine, qui doit rendre une décision dans l'année.

Bayer fait également face à une plainte d'actionnaires en Allemagne, qui lui réclament pas moins de 2,2 milliards d'euros de dommages et intérêts. Ils reprochent au groupe allemand de ne pas les avoir suffisamment informés sur les risques financiers causés par les procédures judiciaires liées au glyphosate lors de l'acquisition de Monsanto.