"Nous étions prêts à un tel développement" : Boeing suspend ses achats de titane en Russie

Boeing a annoncé avoir suspendu ses achats de titane en provenance de Russie, où est installé son principal fournisseur VSMPO-AVISMA

La Libre Eco avec Belga
"Nous étions prêts à un tel développement" : Boeing suspend ses achats de titane en Russie
©Shutterstock

Le constructeur aéronautique assure toutefois avoir suffisamment de stocks et d'autres sources d'approvisionnement pour l'instant. Le groupe n'a en revanche pas souhaité donner d'informations sur le statut de sa co-entreprise avec VSMPO-AVISMA, Ural Boeing Manufacturing (UBM), formée en 2006.

Boeing et VSMPO-AVISMA avaient encore en novembre dernier signé un accord "confirmant que VSMPO-AVISMA restera le plus grand fournisseur de titane pour les avions commerciaux actuels et futurs de Boeing", rappelant alors que le titane fourni par le groupe russe était utilisé sur dans la fabrication des Boeing 737, 767, 787, 777 et 777X. Le premier contrat entre les deux entreprises date de 1997.

Mais le groupe américain a pris ses distances avec la Russie après l'invasion de l'Ukraine, annonçant déjà la semaine dernière avoir suspendu ses "services de pièces détachées, de maintenance et de support technique pour les compagnies aériennes russes", ainsi que ses "opérations majeures" à Moscou.

Les relations avec VSMPO-AVISMA sont d'autant plus délicates que le président de son conseil d'administration, Sergey Chemezov, est à titre individuel sur la liste des personnes russes visées par des sanctions américaines à titre individuel. Ce proche de Vladimir Poutine a été ciblé une première fois en 2014 après l'annexion de la Crimée par Moscou, puis de nouveau après la récente invasion de l'Ukraine.

Boeing assure qu'il "dispose d'un stock de titane substantiel, en partie grâce à une initiative lancée il y a plusieurs années pour diversifier (ses) sources mondiales.Notre inventaire et la diversité de nos sources de titane fournissent un approvisionnement suffisant pour la production des avions, et nous continuerons à prendre les mesures nécessaires pour assurer une continuité à long terme", ajoute le groupe dans un message transmis à l'AFP.

"Nous sommes sincèrement désolés que le contrat avec notre partenaire de longue date ait été suspendu", a déclaré de son côté à l'agence russe TASS le PDG de la société VSMPO-AVISMA, Dmitri Osipov. Au vu de la situation actuelle, "nous étions prêts à un tel développement et la société a toutes les opportunités et ressources pour réduire les risques qui ont surgi", a-t-il ajouté en soulignant que son entreprise allait réorienter ses ventes vers d'autres marchés et domaines.