Comment la Russie va utiliser les avions étrangers pour ses compagnies en dépit des sanctions occidentales

Cette mesure permettra aux compagnies de continuer d'utiliser ces appareils pour des vols domestiques en dépit des sanctions occidentales. Ils seraient néanmoins saisis s'ils volaient à l'étranger.

La Libre Eco avec Belga
L'espace aérien de l'ensemble des membres de l'OTAN et de l'UE s'est fermé aux avions russes, clouant de fait Aeroflot au sol vers ces destinations.
L'espace aérien de l'ensemble des membres de l'OTAN et de l'UE s'est fermé aux avions russes, clouant de fait Aeroflot au sol vers ces destinations. ©BELGA

Le président Vladimir Poutine a signé une loi, publiée ce lundi sur le portail officiel du Kremlin, permettant aux compagnies aériennes russes d'enregistrer en Russie les avions qu'elles louent à l'étranger de manière à pouvoir les faire voler dans le pays. Cette mesure permettra aux compagnies de continuer d'utiliser ces appareils pour des vols domestiques en dépit des sanctions occidentales. Ils seraient néanmoins saisis s'ils volaient à l'étranger.

Cette loi fait partie des mesures adoptées en réponses aux sanctions punitives sans précédent adoptées par de nombreux pays à l'encontre de la Russie après qu'elle a envoyé ses troupes en Ukraine.

Plusieurs compagnies aériennes avaient suspendu leurs vols vers la Russie

L'espace aérien de l'ensemble des membres de l'OTAN et de l'UE s'est fermé aux avions russes, clouant de fait Aeroflot au sol vers ces destinations. Des compagnies aériennes telles que la kazakhe Air Astana ou la turque Pegasus Airlines ont annoncé suspendre leurs vols vers la Russie du fait de l'incertitude créée par les sanctions.

L'industrie aéronautique est également plus largement concernée : interdiction d'exportations d'avions, de pièces de rechange ou d'équipements, arrêt de la maintenance des appareil immatriculés en Russie par Airbus et Boeing, accès interdit aux services d'assurance et réassurance à Londres.

Samedi, l'aviation civile des Bermudes, où sont immatriculés plusieurs centaines d'avions de compagnies russes, a annoncé rompre à partir de dimanche leur certification, ouvrant la voie à des interdictions de vols.

À cela, la loi publiée lundi répond par la certification en Russie de ces avions.

Selon le ministère russe des Transports, au 11 mars les compagnies aériennes russes exploitaient 1 367 avions, dont plus de la moitié (739) sont immatriculés à l'étranger.