Vague épidémique de Covid-19 dans le nord-est de la Chine : Volkswagen et le principal fournisseur d'Apple y suspendent leurs activités

Le pôle technologique chinois de Shenzhen est confiné en raison d'une vague épidémique.

La Libre Eco avec Belga et AFP
Le géant taïwanais de l'électronique Foxconn est le principal fournisseur d'Apple.
Le géant taïwanais de l'électronique Foxconn est le principal fournisseur d'Apple. ©Shutterstock

Le géant taïwanais de l'électronique Foxconn, principal fournisseur d'Apple, a annoncé lundi qu'il suspendait ses activités dans le pôle technologique chinois de Shenzhen, confiné par le gouvernement en raison d'une vague épidémique.

"L'activité de Foxconn à Shenzhen, en Chine, a été suspendue à partir du 14 mars, conformément à la nouvelle politique Covid-19 du gouvernement local", a déclaré l'entreprise taïwanaise dans un communiqué.

Foxconn, l'un des principaux fournisseurs d'Apple et fabricant d'iPhones, possède à Shenzhen sa plus grande usine au monde, qui emploie plusieurs dizaines de milliers de personnes. L'entreprise taïwanaise, également connue sous le nom de Hon Hai Precision, n'a pas précisé combien de temps elle allait maintenir son usine fermée, mais a délocalisé la production sur d'autres sites.

Volkswagen interrompt sa production dans trois usines

De son côté, Volkswagen a fermé trois de ses usines, a également annoncé ce lundi le groupe automobile allemand. Cette fermeture concerne des usines de la ville de Changchun, dans la province de Jilin. Ces usines (une usine VW, une usine Audi et un fabricant de pièces détachées) sont une coentreprise avec le FAW chinois.

Volkswagen pourrait rattraper la production plus tard avec des équipes supplémentaires, selon une porte-parole.

Flambée du variant Omicron

La ville de Shenzhen, située à la frontière avec Hong Kong dans le sud du pays, a mise en place dimanche un confinement pour lutter contre une flambée du variant Omicron dans les usines et les quartiers de la ville, qui enregistre chaque jour des dizaines de décès dus à la propagation du virus.

Neuf autres villes chinoises sont actuellement confinées, les autorités ayant signalé 2 300 nouveaux cas de coronavirus dans tout le pays lundi et près de 3 400 la veille, soit le chiffre quotidien le plus élevé depuis deux ans.

Les valeurs technologiques ont plongé à la Bourse de Hong Kong lundi, les investisseurs étant inquiets de l'impact de la propagation du virus à Shenzhen, où se trouvent les centres de Foxconn, Huawei et Tencent.