Le cigarettier Philip Morris prêt à quitter la Russie, l'un de ses plus gros clients

Avant Philip Morris, le cigarettier britannique Imperial Brands (Gauloises, West et Davidoff) avait déjà fait part de son retrait de Russie.

La fédération de Russie est le quatrième plus gros marché mondial pour le tabac, avec des ventes estimées à plus de 16 milliards d'euros par an.
La fédération de Russie est le quatrième plus gros marché mondial pour le tabac, avec des ventes estimées à plus de 16 milliards d'euros par an. ©BELGA
La Libre Eco avec Belga

Le cigarettier Philip Morris International veut se retirer du marché russe, en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Le fabricant des cigarettes Marlboro et L&M, notamment, a déjà arrêté de vendre plusieurs marques en Russie, où il réalise environ six pour cent de son chiffre d'affaires. Une kyrielle de multinationales occidentales ont annoncé, depuis le début de la guerre en Ukraine, un arrêt partiel ou total de leurs activités en Russie. Avant Philip Morris, le cigarettier britannique Imperial Brands (Gauloises, West et Davidoff) avait déjà fait part de son retrait de Russie.

La fédération de Russie est le quatrième plus gros marché mondial pour le tabac, avec des ventes estimées à plus de 16 milliards d'euros par an. Il est estimé que près d'un tiers de la population adulte russe fume.

Sur le même sujet