Guerre en Ukraine  : "Dans certains secteurs comme l’énergie et l’agroalimentaire, il y a un effet en cascade"

Près de 2500 entreprises belges ont été sondées sur l’impact de la guerre en Ukraine. L’enquête menée par la BNB et la FEB montre une forte hausse du coût inputs (en particulier l’énergie). Baisse de la production également en vue sur fond de nouveaux problèmes dans les chaînes d’approvisionnement.

L'agriculture fait partie des secteurs les plus touchés.
L'agriculture fait partie des secteurs les plus touchés. ©Shutterstock
Le coût des inputs (c’est-à-dire le coût de l’énergie, des produits intermédiaires, des matières premières, de transport et d’emballage) des entreprises belges a augmenté de 50 % en moyenne depuis le début de l’invasion russe en Ukraine. C’est un des chiffres les plus inquiétants, qui ressort de l’enquête réalisée par la Banque nationale (BNB) en collaboration...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité