Le tribunal de commerce de Liège déclare la liquidation de Liberty Steel : aucun emploi menacé

Le tribunal a nommé trois liquidateurs pour faire le point sur la situation et rechercher des repreneurs.

La Libre Eco avec Belga
En mars 2021, Greensill, le partenaire financier de Liberty Steel, a fait faillite, mettant également l'entreprise sidérurgique britannique en difficulté financière.
En mars 2021, Greensill, le partenaire financier de Liberty Steel, a fait faillite, mettant également l'entreprise sidérurgique britannique en difficulté financière. ©BELGA

Le tribunal de commerce de Liège a prononcé mercredi la liquidation de l'aciérie liégeoise Liberty Steel, qui dispose de deux sites à Flémalle et Tilleur, a déclaré le syndicat chrétien ACV-CSC Metea, qui est satisfait de la décision. Le tribunal a nommé trois liquidateurs pour faire le point sur la situation et rechercher des repreneurs. En attendant, les noms de plusieurs grands acteurs industriels circulent déjà. "Pour nous, c'est une bonne chose, étant donné que la situation s'aggrave de jour en jour, c'est ce que nous voulions, cela va au moins stabiliser temporairement toute la situation", a déclaré Jordan Atanasov de la CSC Metea.

Les emplois des 700 salariés des sites de Liège ne sont pas menacés pour l'instant. "Nous attendons de l'opérateur reprenant les sites qu'il présente un projet industriel sérieux pour assurer le fonctionnement durable de cette activité", a déclaré le représentant syndical. Pendant ce temps, les usines doivent continuer à fonctionner à un rythme plus lent : "Nous devons rétablir le flux d'approvisionnement des usines. Il y a beaucoup de méfiance envers Liberty."

En mars 2021, Greensill, le partenaire financier de Liberty Steel, a fait faillite, mettant également l'entreprise sidérurgique britannique en difficulté financière.