La rémunération moyenne des patrons du Bel 20 pointe à 3 millions d'euros

En 2021, les CEO des grandes entreprises belges cotées ont perçu en moyenne 3,02 millions d'euros brut, ce qui représente une hausse de 14,4% par rapport à 2020, lit-on samedi dans L'Echo et De Tijd. Un phénomène dû principalement à la forte hausse du salaire du patron d'AB InBev l'an dernier, lit-on samedi dans L'Echo et De Tijd.

La rémunération moyenne des patrons du Bel 20 pointe à 3 millions d'euros
©Shutterstock

C'est la première fois depuis 2006 - l'année où les journaux économiques et financiers ont commencé à analyser les salaires des patrons - que la rémunération moyenne des CEO des entreprises du Bel 20 dépasse les 3 millions d'euros.

La hausse de 14% fait suite à une année 2020 relativement modérée de ce point de vue, à cause de la crise du coronavirus. La pandémie a en effet provoqué une forte récession et lourdement pesé sur les bénéfices de certaines entreprises. Dans plusieurs cas, cette crise a d'ailleurs eu un impact sur la rémunération des CEO, certains renonçant même volontairement à une partie de leur rémunération, comme l'avait fait l'ancien patron d'AB InBev, Carlos Brito. Michel Doukeris, qui lui a succédé le 1er juillet dernier, a perçu d'emblée 8,37 millions d'euros, soit une hausse de plus de 550% par rapport à la somme de 1,28 million versée à Carlos Brito en 2020.

Cette forte augmentation explique en grande partie la hausse de la rémunération moyenne des patrons du Bel 20 en 2021. Si l'on exclut le géant brassicole, la rémunération moyenne retombe à 2,74 millions d'euros, ce qui représente une hausse de 3,7% par rapport à 2020.