Arlon : le site de Ferrero toujours dans l’attente d’un plan de redémarrage

Le prochain rendez-vous direction-syndicats est fixé au 2 mai

Arlon : le site de Ferrero toujours dans l’attente d’un plan de redémarrage
©BELGA

Une nouvelle réunion a eu lieu ce vendredi entre la direction du site Ferrero Ardennes d'Arlon et les syndicats afin de discuter de la suite des événements pour cette usine à l'arrêt en raison d'une contamination à la salmonelle de certains de ses produits.

"La direction travaille à l'heure qu'il est à un plan de redémarrage qu'elle devra présenter à l'AFSCA (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, ndlr), laquelle aura le cas échéant à le valider avant de pouvoir envisager une réouverture", explique Sylviane Arnould pour la CSC Alimentation, à l'issue de la rencontre. "Dans un premier temps, il s'agira d'effectuer de l'entretien de ligne. Nous voudrions avoir une vision sur les tâches à effectuer, ainsi que sur le nombre de personnes qui seront nécessaires à les réaliser. Mais il est encore un peu tôt pour cela."

Pour ce qui est des travailleurs, rien de bien neuf. Les personnes sous contrat se verront verser leur salaire jusqu'au 8 mai, comme décidé il y a dix jours. '"On ne peut pas déjà se prononcer pour la suite, cela va dépendre du plan de redémarrage", poursuit Sylviane Arnould.
La situation est plus délicate pour les saisonniers qui, sans activité, ne reviennent pas. "Nous sommes déçus mais c'est compréhensible. La direction s'est par ailleurs engagée à signer des CDI pour une soixantaine d'entre eux. Les saisonniers seront indispensables à l'entreprise dès qu'elle repartira, il est donc important de maintenir le contact avec eux. Nous avons insisté pour que la direction le fasse", dit encore Sylviane Arnould. Une nouvelle rassurante réside aussi dans le fait que la direction va lancer comme prévu sa campagne de recrutement de saisonniers, ajoute-t-elle.

Autre acquis de la réunion, des frais de déplacement plus conséquents avec effets rétroactifs au 1er mars ont été décrochés pour ceux qui ont continué à devoir se déplacer dans le cadre de leurs fonctions.

Un nouveau rendez-vous syndicats-direction est fixé au 2 mai. "Nous avons une bonne concertation sociale dans cette entreprise, si des développements importants devaient survenir d'ici là, nous serions tenus au courant", estime Sylviane Arnould.
Un foyer épidémique de centaines d'infections à la salmonelle a été détecté il y a quelques semaines en Europe, dont l'origine a été située à l'usine Ferrero d'Arlon, fabriquant des produits Kinder. Le site a été fermé début avril par l'Afsca, qui a aussi rappelé tous les produits fabriqués par cette usine qui emploie entre 500 et 1.000 personnes selon les saisons.

Sur le même sujet