Grève chez Ryanair : aucun avion "belge" de la compagnie ne décollera ce week-end

Le mouvement de grève du personnel de bord de Ryanair basé en Belgique est considéré comme un "succès" par les syndicats.

photo DH
©Bauweraerts Didier

Aucun avion "belge" n’a ainsi décollé ce vendredi des aéroports de Bruxelles et Charleroi. Et aucun ne devrait le faire ces samedi et dimanche. En tout près de 300 vols devraient ainsi être annulés sur l’ensemble de ces trois jours de grève, touchant près de 21 000 passagers à Charleroi et plusieurs milliers à l’aéroport de Zaventem.

Le trafic de la compagnie irlandaise en Belgique se limitera donc à des vols provenant de bases d'autres pays et opérés par des équipages étrangers non concernés par cet appel à la grève les deux prochains jours. L'organisation de consommateurs Test Achats indique avoir reçu plusieurs témoignages affirmant que la communication de la compagnie irlandaise est incomplète et qu'il est presque impossible de demander une compensation. "Quand il y a des grèves de son propre personnel parce qu'il n'est pas satisfait des conditions de travail, ce sont des choses sur lesquelles Ryanair a le contrôle. Il ne s'agit pas d'un cas de force majeure comme c'est le cas pour les tempêtes de neige, le terrorisme ou les grèves des bagagistes. La jurisprudence a toujours été claire à ce sujet", précise l'organisation.

Le consommateur doit alors pouvoir choisir un autre vol ou le remboursement du billet, avec en plus un droit à une indemnisation entre 250 et 600 euros en fonction de la distance, ajoute-t-elle. Test Achats a également ouvert un numéro gratuit (0800 29 510) pour aider les passagers à effectuer les démarches afin d'obtenir une indemnisation.

Sur le même sujet