L'expérience surprenante tentée par Scope Atmoz durant la dernière édition de Paris-Roubaix

Les pavés du Nord ont permis à Scope Atmoz de mener un premier test pour une innovation technologique destinée aux deux roues.

L'expérience surprenante tentée par Scope Atmoz durant la dernière édition de Paris-Roubaix
©Scope
Van Campenhout Patrick

Si la Formule 1 est réputée pour apporter des améliorations techniques dérivées aux voitures du commun des mortels, on imagine moins un tel scénario dans le domaine du cyclisme où la recherche cible plus le poids, la rigidité de la machine que la haute technologie.

Et pourtant… l'équipe cycliste DSM a testé en grandeur nature, au cours de la célèbre course Paris-Roubaix, un appareil innovant permettant de modifier la pression des boyaux durant la course. Intérêt de la chose ? Diminuer la pression durant les passages pavés de la course et gagner un peu de puissance, selon des ingénieurs cités par le quotidien Ouest France.

C'est l'un des partenaires de l'équipe DSM, Scope, spécialisé dans les pneus de vélos, qui a développé le Scope Atmoz, deux moyeux comprenant un réservoir d'air, et un système commandé par Bluetooth et ANT + qui permet de dégonfler puis de regonfler les boyaux en fonction des circonstances. Inutile de dire que les amateurs de VTT devraient s'intéresser à la chose. À condition toutefois de consentir à un investissement de 3 998 euros pour… les deux roues, commande comprise.

Sur le même sujet