Respirateurs défectueux : Philips enregistre une perte nette de 151 millions de dollars au premier trimestre

Le groupe néerlandais a également annoncé une nouvelle provision de 165 millions euros pour financer le rappel mondial de millions de respirateurs défectueux.

La compagnie, qui a démarré il y a 100 ans en fabriquant des lampes, s'est récemment diversifiée dans les soins de santé et a vendu en mars sa branche d'appareils électroménagers.
La compagnie, qui a démarré il y a 100 ans en fabriquant des lampes, s'est récemment diversifiée dans les soins de santé et a vendu en mars sa branche d'appareils électroménagers. ©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

Le géant néerlandais de l'électronique Philips a annoncé lundi une perte nette de 151 millions de dollars au premier trimestre et une nouvelle provision de 165 millions euros pour financer le rappel mondial de millions de respirateurs défectueux. Un an plus tôt, sur cette même période, la société de technologie avait enregistré un bénéfice de 40 millions de dollars.

Le groupe néerlandais a par ailleurs vu son chiffre d'affaires reculer de 4 % sur un an au premier trimestre 2022, à 3,9 milliards d'euros, un résultat qui se situe toutefois "au-delà des attentes malgré des conditions difficiles", selon son directeur général Frans van Houten .

En plus des problèmes liés au rappel d'appareils respiratoires qui ont déjà coûté au groupe plusieurs centaines de millions d'euros, M. Van Houten a déploré d'importants "vents contraires" sur la chaînes d'approvisionnement.

Risques croissants en 2022

Après avoir enregistré un recul du chiffre d'affaire en 2021, le groupe continue de tabler sur un rebond en 2022 du fait de la demande accrue pour ses produits de santé.

Le groupe a toutefois reconnu des "risques croissants" liés à la situation sanitaire en Chine, la guerre en Ukraine, les défis de la chaîne d'approvisionnement et les pressions inflationnistes.

"Nous mettons en oeuvre des mesures pour faire face aux coûts supplémentaires, ainsi que des augmentations de prix, pour atténuer les vents contraires inflationnistes", a annoncé M. van Houten.

Des appareils dangereux pour la santé

Philips avait annoncé à l'été dernier qu'il rappelait dans le monde plusieurs modèles d'appareils destinés à aider les patients à mieux respirer. Ces appareils contiennent une mousse insonorisante. Le groupe néerlandais a remarqué que des particules sortaient de l'appareil et pouvaient être inhalées ou ingérées. Cela peut provoquer des irritations, des maux de tête.

Le groupe a aussi évoqué un risque "potentiel" de cancers à long terme.

La groupe avait annoncé une provision supplémentaire de 225 millions d'euros en début d'année, qui s'ajoutait à la provision de 500 millions d'euros déjà faite par le groupe l'année dernière, contraint de mettre davantage d'argent de côté en raison du volume plus élevé d'appareils nécessitant désormais une réparation et de l'augmentation des coûts d'approvisionnement.

300 000 appareils supplémentaires doivent être remplacés a annoncé le groupe, qui estime désormais que l'action de rappel atteindra 90 % cette année.

Philips a réajusté son bénéfice d'exploitation (Ebita) à 243 millions d'euros pour le premier trimestre 2022, avec une marge estimée à 6,2 % des ventes, contre 9,5 % au premier trimestre 2021. La compagnie, qui a démarré il y a 100 ans en fabriquant des lampes, s'est récemment diversifiée dans les soins de santé et a vendu en mars sa branche d'appareils électroménagers.