Le chiffre d'affaires d'Orange dépasse les 10 milliards d'euros au premier trimestre

Un chiffre d'affaires notamment tiré par la zone Afrique et Moyen-Orient et les services de détail.

En Europe, où Orange est présent dans sept pays, les ventes hors Espagne sont stables.
En Europe, où Orange est présent dans sept pays, les ventes hors Espagne sont stables. ©Shutterstock
La Libre Eco avec AFP

Le géant français des télécoms Orange a enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 0,7 % sur un an, au premier trimestre 2022, à 10,58 milliards d'euros, tiré notamment par la zone Afrique et Moyen-Orient et les services de détail, a-t-il annoncé mardi. Sur la période, l'excédent brut d'exploitation après loyers (Ebitdaal), principal indicateur de rentabilité du groupe, atteint 2,62 milliards d'euros (+1,0 %).

"Une performance qui conforte l'atteinte de l'objectif 2022 d'une progression entre 2,5 % et 3 %" de l'Ebitdaal, a indiqué Orange dans un communiqué.

Pour 2023, Orange confirme l'objectif d'un "cash-flow" (flux de trésorerie) organique des activités télécoms d'au moins 3,5 milliards d'euros.

Retrait en Espagne

Avec une croissance de 8,7 % sur un an (+133 millions d'euros), la zone Afrique et Moyen-Orient est toujours le principal contributeur de la hausse du chiffre d'affaires.

En France, principal marché du groupe, les revenus reculent de 0,7 %, malgré une accélération du chiffre d'affaires des services de détail (+1,7 %). En Europe, où Orange est présent dans sept pays, les ventes hors Espagne sont stables.

Le chiffre d'affaires de l'Espagne reste en retrait de 4,6 % sur le premier trimestre, alors que l'opérateur français a annoncé en mars avoir entamé des "négociations exclusives" avec son concurrent espagnol MasMovil pour fusionner sur ce marché fragmenté. "On vise un 'closing' pour mi-2023", a annoncé Ramon Fernandez, directeur général adjoint en charge des finances d'Orange, lors d'une conférence téléphonique.

Le chiffre d'affaires de Totem, la société européenne du groupe Orange qui détient et gère les infrastructures mobiles passives des tours de télécommunications en France et en Espagne, atteint 161 millions d'euros au 1er trimestre, pour la première publication de ses résultats.

>> Lire aussi :Pas de dividendes pour Orange Belgium, qui préfère assurer les fonds pour les enchères 5G et le rachat de Voo

Sur le même sujet