Rachat de RTL Belgium : "Pour la première fois dans l'histoire, on va avoir un acteur médiatique national"

Jean-Paul Philippot, l'administrateur général de la RTBF, a dit mardi s'attendre à plusieurs "bouleversements".

Rachat de RTL Belgium : "Pour la première fois dans l'histoire, on va avoir un acteur médiatique national"
©Belga Image
La Libre Eco avec Belga

L'administrateur général de la RTBF, Jean-Paul Philippot, a dit mardi s'attendre à plusieurs "bouleversements" sur la marché médiatique belge après la confirmation le mois dernier du rachat de RTL Belgium par les groupes médias belges Rossel et DPG. "Contrairement à ce que l'autorité belge de la concurrence raconte, nous sommes convaincus qu'il y aura des bouleversements", a confié le patron de la RTBF, longuement interrogé mardi en commission du Parlement de la Fédération dans le cadre de l'élaboration du futur contrat de gestion de la radio-télé de service public (2023-2027).


"Pour la première fois dans l'histoire, on va avoir un acteur médiatique national", a souligné M. Philippot pour qui cela aura des impacts à la fois sur le marché publicitaire ou celui de l'acquisition de droits de diffusion, mais aussi en termes de puissance de feu numérique ou encore de gestion des données des utilisateurs.

"La conjonction des activités de ces deux groupes leur permettra d'avoir des données sur l'ensemble du pays. A part l'Etat civil et la Sécurité sociale, personne d'autre n'aura autant de données!", a souligné l'administrateur de la RTBF.

Si cette puissance en matière de données permettra aux partenaires RTL-Rossel-DPG de se mesurer à Google ou Facebook sur le marché belge, M. Philippot voit toutefois d'un mauvais oeil l'émergence d'un tel géant local en matières de données.


"Il pourra ainsi se créer une sorte d'exclusivité nationale. Ca, c'est très bien pour lui. Mais ça le sera beaucoup moins pour les autres...", a-t-il grincé.

Sur le même sujet