Les ETF, au lieu des actions traditionnelles ?

Selon une enquête de la FSMA, ces outils séduisent les jeunes investisseurs.

Etf.,Exchange,Traded,Fund.,Business,,Intenet,And,Technology,Concept.â
©Shutterstock
Van Campenhout Patrick

Au premier jour du printemps, le gendarme financier belge, la FSMA, a diffusé les résultats d'une enquête sur le comportement financier des Belges. Un des points forts dégagé par cette analyse sérieuse étalée sur 4 ans, était que les Belges apprécient de plus en plus les ETF (exchange traded funds), aussi appelés trackers. "Les" Belges ? Ils ont été 512 507 à effectuer des opérations sur actions et sur ETF via des courtiers belges. L'an passé, ils ont été 11 500 à traiter des ETF, des jeunes surtout, plutôt des hommes, et dans la trentaine.

Dans l'absolu, ce choix est tout à fait justifiable. "Le produit est relativement simple, il permet d'être investi en Bourse sans devoir se préoccuper de la sélection d'actions", nous explique un professionnel de la gestion. Mais, qu'est-ce qui se cache derrière cette dénomination "ETF" ? Il s'agit en fait de fonds de placement thématiques qui se négocient comme des actions, avec des frais très faibles, et une taxe sur les opérations de Bourse (Tob) variable selon le type d'ETF. L'intérêt de ce type de fonds est la quasi-inexistence de frais de gestion. En effet, ces fonds sont alignés sur des indices de référence, et certains paient même des dividendes (taxés) ou les capitalisent. On y trouve un très vaste assortiment qui va d'ETF géographiques, par continent ou par pays, par secteur d'activité, comme la technologie, l'immobilier ou l'énergie, ou des matières premières, comme l'or, ou le pétrole. On peut donc trouver dans ces produits à la fois la diversité des secteurs et la diversification au travers des indices.

Guider les clients

Les professionnels de l'investissement peuvent évidemment guider les clients intéressés, en fonction de leurs choix, en tenant compte des frais, de la fiscalité particulière, des affinités ("je suis intéressé par les développements technologiques"), et de la structure du fonds. Certains achètent les actions reprises dans les indices, d'autres passent par des produits dérivés… Où trouver l'information sur ces ETF ? Sur les sites des intermédiaires financiers belges, on trouve les KIID (Key Investor Information Document) reprenant toute l'information sur les trackers sélectionnés. C'est d'ailleurs une condition à la commercialisation chez nous. À lire attentivement !

Sur le même sujet