Des bus urbains 100% électriques d'ici à 2030, annonce Daimler

Daimler Truck, leader européen de la production d'autobus et autocars, compte tourner d'ici à 2030 la page des bus urbains au diesel, visant une offre 100 % électrique qui s'appuiera, en partie, sur l'hydrogène.

Martin Daum, président du conseil d'administration de Daimler Truck AG.
Martin Daum, président du conseil d'administration de Daimler Truck AG. ©BELGA
La Libre Eco avec Belga

"Il y a un positionnement politique clair" en faveur des transports en communs électriques, a expliqué Till Oberwörder, patron de l'activité autobus du constructeur allemand Daimler Truck, lundi lors d'une table ronde.

Le groupe, qui a vendu quelque 600 bus électriques sur un total de 18 700 unités en 2021, ne veut que des modèles urbains rechargeables sur le vieux continent "au plus tard en 2030" et souhaite "ne plus investir" dans le développement de moteurs diesel, a-t-il indiqué dans un communiqué. "Nous concentrons notre force d'innovation entièrement sur le modèle électrique et sans émissions", a précisé M. Oberwörder.

Commercialisé depuis 2015, le Mercedes-Benz eCitaro, version électrique du modèle le plus populaire de la gamme, recevra l'année prochaine l'option d'une pile à hydrogène supplémentaire fournie par Toyota, portant son autonomie à 400 km contre 280 km aujourd'hui.

Les bus Mercedes-Benz font partie du groupe Daimler Truck, lui-même introduit en Bourse en mars au terme d'une scission historique du groupe Daimler entre camions et bus d'un côté et voitures Mercedes-Benz de l'autre.

Daimler Truck compte proposer d'ici à 2025 un bus interurbain électrique, puis, dès 2030, une version hydrogène d'un autocar longue distance. Il prévoit de tripler cette année ses ventes de modèles électriques de bus et camions, après la vente de 700 unités en 2021, soit trois fois plus qu'en 2020, a annoncé le patron du groupe, Martin Daum. L'infrastructure de recharge représente cependant "le plus grand goulot d'étranglement" qui freine l'expansion à grande échelle, selon M. Daum.

Actuellement, un modèle eCitaro coûte deux fois plus cher qu'un Citaro diesel comparable.

De plus en plus populaires, les bus électriques ont récemment suscité des inquiétudes après deux incendies de modèles de la marque Bolloré à Paris, conduisant la RATP à retirer de la circulation près d'un tiers de sa flotte électrique. "Ce n'est pas un sujet bus électrique, c'est un sujet bus Bolloré sur cette série", a assuré la régie des transports publics parisiens.

>> Lire aussi :Mais où sont les camions électriques  ?

Sur le même sujet