Cette start-up propose d'effacer votre empreinte numérique en quelques clics

Disparaître totalement d'Internet, est-ce vraiment possible ? C'est le pari de l'entreprise Mine. Trois jeunes israéliens ont mis au point un outil gratuit permettant d'effacer vos données en ligne.

Lola Buscemi
Cette start-up propose d'effacer votre empreinte numérique en quelques clics
©BELGA

Chaque jour, des millions de données sont déversées sur Internet. Beaucoup de gens prennent connaissance tardivement de l'ampleur de leur empreinte numérique, souvent lorsque celle-ci leur est nocive. Par exemple, lors de la recherche d'un emploi. Il est souvent dit "une fois que c'est en ligne, c'est définitif". C'est pourtant (techniquement) faux et l'entreprise Mine promet de faire disparaître toute trace de votre vie numérique en quelques clics, et le tout, totalement gratuitement.

Après leurs services militaires dans des unités de cybersécurité de l'armée israélienne, Gal Ringel, Gal Golan et Kobi Nissa ont créé Mine pour aider les internautes.

Quels sont vos droits ?

Les règles de l'UE en matière de protection des données, connues sous le nom de RGPD (le règlement européen de protection des données personnelles), décrivent différentes situations dans lesquelles une entreprise ou organisation est autorisée à recueillir ou réutiliser vos informations à caractère personnel. Elles ont le droit, sous cinq conditions : lorsque l'entreprise a conclu un contrat avec vous, lorsqu'elle respecte une obligation légale, lorsque le traitement des données est dans votre intérêt vital, lorsqu'elle est chargée d'une mission d'ordre public ou que des interêts légitimes sont en jeu. Sinon, elle doit vous demander votre accord. Accord que l'on donne souvent sans vraiment faire de recherches poussées.

Les données à caractère personnel, quant à elles, vous appartiennent. Tout le monde a le droit de demander à une entreprise ou une organisation d'obtenir, gratuitement, une copie de ces données dans un format accessible. L'entreprise doit obligatoirement donner une réponse dans un délai d'un mois et vous informer de la manière dont ces données ont été utilisées.

Il existe également le "droit à l'oubli". "Si vos données à caractère personnel ne sont plus nécessaires ou si elles sont utilisées de manière illégale, vous pouvez demander à ce qu'elles soient supprimées", indique le site Europa.eu. C'est grâce à cette loi que la start-up Mine opère.

Comment ça marche ?

Tout cela marche grâce à l'intelligence artificielle. Ironiquement, l'entreprise commence par demander l'accès au compte mail de l'utilisateur. Après un scan des e-mails, que l'entreprise assure être "non intrusif", Mine permet de trier les entreprises toujours utiles pour l'utilisateur de celles indésirables. L'intelligence artificielle permet aussi de voir quelles données ont été partagées (adresse personnelle, détails bancaires, numéro de GSM...).

Ensuite, Mine envoie aux entreprises indésirables un mail réclamant la suppression des données de l'utilisateur, en mettant ce dernier en copie.

La suite est moins simple. Les entreprises répondent, elles sont obligées mais elles demandent une vérification de l'identité ou renvoient vers leur propres outils de gestion des comptes utilisateurs. Seuls 60% des entreprises complètent le processus en supprimant les données. Déjà un million de personnes ont utilisé Mine et plus de dix millions de demande d'effacement ont été envoyées.

La plateforme est totalement gratuite pour les particuliers, et payante pour les entreprises. Le modèle économique de Mine tend à évoluer vers un système d'abonnement, qui surveillerait au long cours l'utilisation des données personnelles.

Comment protéger ses données personnelles en amont ?

Idéalement, il faut toujours mettre ses comptes sur les réseaux sociaux en privé.

Il est nécessaire de mettre à jour ses cookies. C'est cette demande qu'on acquiesce lorsqu'on ouvre une page Internet, sans vraiment savoir à quoi elle correspond. C'est ce qui permet aux site web de stocker nos informations. Cela peut aussi permettre aux sites peuvent vendre ces informations à un tiers. Il est donc important de modifier les paramètres des cookies et de ne pas cliquer sur "oui" systématiquement.

Sur le même sujet