Les créanciers de la branche suisse de Sberbank sont encore protégés jusqu'au 31 mai

La Finma, l'autorité de surveillance des marchés et du secteur bancaire suisse, a prolongé les mesures de protection des créanciers de la branche suisse de la banque russe Sberbank, annonce-t-elle mardi.

La Libre Eco avec AFP
Le 4 mars, la Finma avait déjà institué des mesures de protection sur les dépôts qui couraient jusqu'au 2 mai à la suite de l'invasion de l'Ukraine.
Le 4 mars, la Finma avait déjà institué des mesures de protection sur les dépôts qui couraient jusqu'au 2 mai à la suite de l'invasion de l'Ukraine. ©BELGA

Le gendarme suisse des marchés, qui avait imposé des mesures à l'encontre de la banque début mars, a prolongé ces mesures de protection des créanciers jusqu'au 31 mai, indique-t-elle dans un communiqué, afin de tenir compte du "renforcement des sanctions internationales et du risque de problèmes de liquidités qui continue de menacer la banque".

Le 4 mars, la Finma avait déjà institué des mesures de protection sur les dépôts qui couraient jusqu'au 2 mai à la suite de l'invasion de l'Ukraine.

Elle avait également interdit à cette banque d'effectuer des paiements ou des transactions sans son autorisation et avait nommé un chargé d'enquête, lui confiant la mission de surveiller "sur place" la stabilité financière de la banque et l'égalité de traitement des créanciers.

La branche suisse de Sberbank est une filiale indirecte de la banque russe Sberbank. Elle est spécialisée dans les financements pour le négoce des matières premières, avec environ 70 clients commerciaux début mars, avait alors indiqué la Finma. Elle ne compte aucun client privé, avait précisé l'autorité suisse de surveillance.

Comme la branche suisse de Gazprombank, elle avait été exclue début mars de l'association suisse des banquiers.

Sur le même sujet