BioWin lance "Urgence Talents" pour lutter contre la pénurie de main-d'œuvre dans les biotech et medtech en Belgique

Le projet, étalé sur une durée de trois ans et mêlant acteurs publics et privés, doit donner les moyens à ces secteurs de continuer leur croissance avec les talents qualifiés.

F.T.
En plus de son Biopark, Gosselies accueillera bientôt l'EU Biotech Campus.
En plus de son Biopark, Gosselies accueillera bientôt l'EU Biotech Campus. ©D.R.

La Belgique, ce n'est plus un secret, possède une expertise reconnue dans les domaines médical et des biotechnologies. Cet écosystème en pleine expansion est donc en permanence à la recherche de profils spécifiques pour l'aider à croître. Mais voilà : certains postes restent vacants faute de candidats qualifiés.

C'est dans cette optique que Biowin annonce la lancement d'Urgence Talents, "une nouvelle initiative visant à relever les défis posés par le recrutement dans l'industrie biotech et medtech en Belgique. Pour la première fois, des acteurs publics et privés s'associent pour répondre aux besoins spécifiques et urgents des entreprises cherchant à recruter des talents dans le secteur des biotechnologies et de l'industrie de la santé", indique dans un communiqué le pôle santé de la Wallonie.

Une étude qui ne laisse pas de place au doute

La création de ce plan fait suite à une étude menée en 2019 et 2020 sur les besoins des entreprises de ces secteurs. "Les résultats de l'étude mettent en évidence la pénurie de profils très divers dans différents niveaux d'enseignement (masters et bachelors très qualifiés ou spécialisés) au sein des grandes, moyennes et petites entreprises. Les profils spécifiques les plus recherchés incluent les scientifiques, les chefs de projet, les ingénieurs, les techniciens de production, les opérateurs et les développeurs", ajoutent les responsables du projet. "2 400 emplois Equivalent Temps Plein (ETP) auraient été nécessaires pour répondre aux besoins d'embauche dans le secteur biopharmaceutique et medtech pour la période 2020-2023. A la suite de la crise du Covid-19 et ses conséquences, 800 ETP par an sont toujours recherchés."

Pas de temps à perdre, donc. Le projet de trois ans lancé ce mercredi va s'articuler autour de trois axes : développer une stratégie de recrutement des talents et augmenter le vivier de talents disponibles, centraliser les demandes de recrutement et de formation de l'industrie et développer des solutions (en partenariat avec les entreprises, les opérateurs et le réseau), et enfin accroître les synergies entre les acteurs de la formation continue pour stimuler et renforcer les collaborations.

"Avec le projet Urgence Talents, nous préparons le terrain pour le lancement du EU Biotech Campus prévu en 2025. Au moyen de ces deux initiatives ambitieuses, je suis convaincu que le secteur sera en mesure de faire face aux défis que sont la détection des bonnes compétences et l'enrichissement d'un vivier de talents", affirmait Philippe Denoël, président du conseil d'administration de BioWin.

Une première coopération entre acteurs privés et publics

Le projet a également le mérite d'avoir rassemblé les forces vives disponibles, l'initiative mêlant des acteurs privés (avec des entreprises leaders du marché comme GSK, UCB, Univercells, ThermoFisher, Takeda et Janssen) et publics (par le soutien du gouvernement wallon).

"Notre ambition est de collaborer au niveau national et européen afin de trouver des solutions à court terme face à la pénurie de talents dans l'industrie des sciences de la vie. Ce secteur a besoin d'une impulsion stratégique pour soutenir les entreprises innovantes en santé de Wallonie et la croissance économique de la Région en engageant et en formant les meilleurs experts dans leur domaine", commentait Willy Borsus, ministre de l'Economie, de la Recherche et de l'Innovation.

Le consortium collaborera en outre avec le Forem, le Service Public Wallon de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, l’initiative "Wallonie Compétence d'Avenir", les opérateurs régionaux de formation et le EU Biotech Campus.

En attendant l'arrivée du Biotech Campus en 2025

Toujours dans l'objectif de centraliser les forces vives, l'EU Biotech Campus (EBC) devrait ouvrir ses portes à Gosselies d'ici 2025. "Il s'agit d'un nouveau campus regroupant en un même lieu un centre de formation professionnelle multi-opérateurs, multipartenarial et accélérateur d'entreprises dédié au développement des talents, compétences et métiers de l'industrie biotech et santé", détaille Biowin. "Le campus mettra des infrastructures et services de pointe à la disposition des étudiants et des demandeurs d'emploi, des universitaires, des spin-offs, des start-ups, des scale-ups et des multinationales."

Derrière ce projet on retrouve notamment Didier Malherbe, président de BCI-Pharma et vice-président de l'Union Wallonne des Entreprises (UWE), et bio.be/essenscia, la fédération représentant l'industrie biotech et des sciences de la vie en Belgique. "L'objectif est de mettre en place des infrastructures de pointe, d'attirer les meilleurs experts belges et étrangers et d'offrir des infrastructures adaptées, afin qu'un large éventail de partenaires puissent proposer leurs services."