Fabian Hermans quitte la Fédération Horeca Bruxelles sur fond de tensions: "Je souhaite bon courage à mes successeurs car la situation va être catastrophique"

Des divergences d'opinions seraient à l'origine du départ de Fabian Hermans de son poste au sein de la Fédération Horeca Bruxelles.

Il n'y aura pas de successeur au poste de Fabian Hermans au sein de la Fédération Horeca Bruxelles.
Il n'y aura pas de successeur au poste de Fabian Hermans au sein de la Fédération Horeca Bruxelles. ©Didier Bauweraerts

Fabian Hermans, figure bien connue du monde de la restauration et des cafés bruxellois et qui a été sur tous les fronts pendant le gros de la crise sanitaire, a décidé de démissionner de son poste d'administrateur de la Fédération Horeca Bruxelles. "Je ne vais pas mentir, je vais me prendre quelques jours de repos", nous dit-il dans la foulée de l'annonce faite par la Fédération.

"Après deux ans de combats, je suis mentalement épuisé. Je souhaite le meilleur à l'équipe qui est en place aujourd'hui. J'espère qu'elle réussira à gérer ce qui va arriver. Car après le Covid, la crise énergétique fait que la situation sera encore catastrophique, et pas dans quelques années, mais dans les prochains mois", commente-t-il.

"Continuité du renouvellement"

"Le conseil d'administration, qui s'est tenu le 3 mai dernier, a acté la démission de Fabian Hermans de son poste d'administrateur et de délégué à la gestion journalière suite à des divergences quant à la gestion de la Fédération Horeca Bruxelles", a précisé pour sa part la Fédération.

"Ce départ s'inscrit dans la continuité du renouvellement de la Fédération Horeca Bruxelles entrepris en 2021. Il a vu la nomination d'un nouveau conseil d'administration et, plus récemment, d'une nouvelle présidence avec l'ambition de revaloriser les métiers de l'Horeca, professionnaliser le secteur et le moderniser afin d'assurer la pérennité de cet acteur économique et social de premier plan. La nouvelle présidente et l'ensemble des administrateurs de la Fédération Horeca Bruxelles restent sur le front pour défendre les intérêts du secteur auprès des pouvoirs publics", ajoute-t-elle encore.

"La crise du Covid s'est estompée mais elle n'est pas encore derrière nous. L'Horeca fait également face à la flambée des prix de l'énergie, un manque important de personnel, des charges patronales et sociales lourdes et bien d'autres défis à relever ", termine la Fédération, précisant que le poste ne sera pas reconduit.

-> Relire: "On a fait tout ça pour rien", "On m'a menacé de mort": l'Horeca et le monde de la nuit réagissent au Codeco

Sur le même sujet