Revendre son smartphone, de façon simple et sécurisée, devient un jeu d'enfant grâce à l'application ObyO et l'enseigne Trafic

La start-up aSmartWorld a créé une solution simple, sécurisée et responsable pour collecter les smartphones inutilisés des Belges. Coup d'envoi ce mardi en partenariat avec l'enseigne Trafic.

Geoffroy Van Humbeeck, fondateur et CEO de la start-up aSmartWorld.
Geoffroy Van Humbeeck, fondateur et CEO de la start-up aSmartWorld. ©aSmartWorld
Trois millions. C’est le nombre de smartphones qui dormiraient dans les tiroirs des Belges. Nombreux sont ceux qui sont encore en état de marche. Le plus souvent, seule l’attrait de la nouveauté a poussé leur détenteur à en changer. Une aberration...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité

Sur le même sujet