Ahold Delhaize souffre en Belgique et veut y réduire ses coûts

Le géant de la distribution ne compte pas se lancer dans notre pays dans une logique de guerre des prix.

Ahold Delhaize souffre en Belgique et veut y réduire ses coûts
©Shutterstock
La Libre Eco avec Belga

Le géant de la distribution Ahold Delhaize a réalisé un chiffre d’affaires de 19,77 milliards d’euros au premier trimestre, en hausse de 8,3 % par rapport au premier trimestre 2021. Le groupe, très présent outre-Atlantique, a notamment profité d’une augmentation de ses ventes au pays de l’Oncle Sam et de la force du dollar par rapport à l’euro: à taux de change constant, ses ventes seraient en progression de 3,6 %. Si les ventes ont augmenté aux États-Unis, à 12,2 milliards d’euros, la situation n’est pas la même sur le Vieux Continent (ventes de 7,57 milliards d’euros, en baisse de 3,1 % en excluant le gaz). Les trois premiers mois y ont été marqués par l’inflation galopante, la guerre en Ukraine et le retour à une vie plus normale par rapport au premier trimestre 2021, qui avait vu le groupe de distribution et sa filiale de vente en ligne bol.com profiter des mesures de confinement. Les ventes de bol.com ont diminué de 7 % lors du premier trimestre.

Ahold Delhaize dit rencontrer des conditions de marché "particulièrement difficiles" en Belgique et vouloir y faire face notamment via des réductions de coûts. En plus de ses programmes d'économies, le groupe s'engage à revoir ses coûts structurels additionnels de manière "plus agressive" afin "de mieux les aligner sur les dynamiques sous-jacentes du marché."

Marge opérationnelle d’au moins 4 %

Du côté de Delhaize, principale enseigne du groupe en Belgique, un porte-parole confirme que le marché belge est particulièrement difficile en raison de l'inflation et de la flambée des prix des matières premières. Delhaize veut dès lors, d'une part, "renforcer la dynamique commerciale" et d'autres part, réaliser des efforts supplémentaires pour faire baisser ses coûts. Le groupe ne compte pas lancer une guerre des prix mais prévoit "un effort permanent" en matière de pouvoir d'achat.

S'agissant des réductions de coûts, Delhaize examine partout pour voir si l'enseigne ne peut pas travailler de manière plus efficiente. "Nous regardons par exemple si la logistique ne peut pas être plus efficiente ou si nous pouvons faire des achats groupés avec Albert Heijn." Albert Heijn est l'autre enseigne du groupe présente en Belgique. Elle n'est toutefois implantée qu'en Flandre.

Le résultat opérationnel d’Ahold Delhaize atteint 818 millions d’euros, en recul d’1,2 % par rapport aux trois premiers mois de 2021 alors que son bénéfice net se monte à 546 millions d’euros (-0,7%).

Malgré l'inflation et la hausse des coûts qu'elle provoque, le groupe reste confiant pour 2022 et table sur une marge opérationnelle sous-jacente d'au moins 4  %, "en ligne avec le profil historique de l'entreprise."

Sur le même sujet