Pinar Abay devient la première femme à la tête du conseil d'administration d'ING Belgique

Pinar Abay a le profil de la banquière compétente voulue par le régulateur.

Pinar Abay devient la première femme à la tête du conseil d'administration d'ING Belgique
©D.R.

Il aura fallu du temps pour trouver un(e) successeur(e) à Diego du Monceau pour la présidence du conseil d'administration d'ING Belgique. Alors qu'on citait la juriste Hilde Laga, le choix s'est porté sur Pinar Abay, qui est responsable de la Belgique, du Luxembourg et des Pays-Bas au niveau de comité de direction de la maison mère néerlandaise. Elle a donc le profil de la banquière compétente voulue par le régulateur. "Abay devient ainsi la toute première femme à diriger le Conseil de la banque en 150 ans d'histoire", souligne le communiqué.

C’est en 2011 qu’elle est entrée chez ING après avoir notamment travaillé chez McKinsey en Turquie, son pays d’origine. Il se dit que cette dirigeante à poigne a (quasi) tout à dire au sein d’ING Belgique où elle applique fidèlement la stratégie de la banque néerlandaise qui consiste à se muer en plateforme bancaire avec de moins en moins d’agences. Au risque d’ailleurs de perdre, au fil du temps, la franchise locale.

Expertise diversifiée

Hilde Laga, qui a créé son bureau d’avocat et occupe plusieurs postes d’administrateurs dont la présidence du holding flamand Gimv, fait son entrée dans le CA en tant qu’administrateur non exécutif.

"Le conseil d'administration d'ING Belgique compte neuf femmes et huit hommes, tous dotés d'une expertise internationale diversifiée", souligne le communiqué. Dans les 8 administrateurs belges, 6 sont des néerlandophones.

Sur le même sujet