Interdire la vente de voitures avec un moteur à combustion d'ici 2035 : la demande de Ford et Volvo à l'Union européenne

La lettre ouverte des deux constructeurs a été cosignée par une trentaine d'entreprises.

La Libre Eco avec Belga
Interdire la vente de voitures avec un moteur à combustion d'ici 2035 : la demande de Ford et Volvo à l'Union européenne
©Shutterstock

Les grands groupes automobiles Ford et Volvo sont à l'origine d'un appel d'une trentaine d'entreprises qui demandent à l'Union européenne, d'ici 2035, d'autoriser uniquement la vente de voitures et de camionnettes neuves à zéro émission. Les signataires de la lettre ouverte veulent par ailleurs des objectifs nationaux pour les infrastructures de recharge des voitures électriques. "Les décideurs politiques de l'UE doivent également fixer des objectifs nationaux contraignants pour une infrastructure de recharge électrique qui réponde à la demande croissante de véhicules électriques", souligne Stuart Rowley, patron de Ford Europe.

"Un développement contraignant et complet de l'infrastructure de recharge dans tous les États membres de l'UE est absolument nécessaire", ajoute Hildegard Müller, présidente de l'association sectorielle allemande VDA. "Le succès de la mobilité électrique dépend de l'expansion de l'infrastructure de recharge."

Début de la production des batteries pour camions à Gand

Pari ailleurs, Volvo Trucks lancera après l'été dans son usine de Gand la production de batteries pour les véhicules électriques lourds. Dans un premier temps, une cinquantaine d'ouvriers assembleront quelque 30 000 packs chaque année. Ces blocs pèsent une demi-tonne chacun et chaque poids lourd doit en avoir six. Cette production qui avait été annoncée en 2020 débutera après les grandes vacances dans un entrepôt aménagé, d'une superficie de 3 600 mètres carrés. Un espace couvert de 1 800 mètres carrés sera en outre libéré afin de pouvoir entreposer les composants des batteries fournis par Samsung.

La maison mère sino-suédoise de Volvo a investi quelque 17 millions d'euros dans ce projet d'assemblage de batteries. La situation géographique de l'usine, dans une zone portuaire, est parvenue à convaincre les décideurs du groupe. C'est également à Gand que les batteries pour les usines étrangères de Volvo Trucks seront produites.

L'entreprise assemble déjà de petits camions électriques en France. Mais l'électrification de gros poids lourds est un peu plus complexe. Le constructeur a déjà commencé cette année à produire des camions électriques en Suède, pour lesquels des batteries conçues à Gand seront requises. Gand devrait à son tour commencer la production de camions électriques, en 2023.