Les Boeing 777 de United Airlines autorisés à revoler après avoir été cloués au sol plus d'un an

Le régulateur américain de l'aviation civile (FAA) a donné son feu vert à la reprise des vols de certains modèles 777 de Boeing de United Airlines, cloués au sol depuis un incident de vol début 2021, ont indiqué mardi le régulateur et la compagnie.

La Libre Eco avec Belga
Les Boeing 777 de United Airlines autorisés à revoler après avoir été cloués au sol plus d'un an
©Shutterstock

Le responsable commercial de United Airlines, Andrew Nocella, a indiqué lors d'une conférence que la FAA avait émis les derniers documents nécessaires tard lundi soir. L'agence a confirmé dans un message à l'AFP avoir "approuvé les bulletins de services qui seront utilisés pour faire les changements nécessaires et requis dans les certificats de navigabilité des Boeing 777-200 équipés des moteurs Pratt & Whitney PW4000".

United Airlines est la seule compagnie américaine à avoir dans sa flotte ce modèle de 777. Elle en compte 52 au total, ce qui représente environ 10 % de ses capacités de vol.

Les premiers appareils pourraient revoler "dès la semaine prochaine" et "sont officiellement sur le programme de vols à partir du 26 mai", a indiqué M. Nocella. Le groupe va remettre les avions en service progressivement, "jusqu'à environ 30 à 35 appareils d'ici juillet", a-t-il ajouté.

Ce modèle avait été cloué au sol juste après un incident sur un vol au départ de Denver (Colorado) et à destination d'Honolulu (Hawaï) le 20 février. Peu après le décollage, l'appareil avait vu son réacteur droit prendre feu et avait perdu son carénage, forçant le pilote à faire demi-tour et se poser en urgence, sans que l'incident ne fasse de blessés. Quelques heures plus tard, Boeing avait recommandé de ne plus faire voler, jusqu'à nouvel ordre, ce modèle.

La FAA avait par la suite formulé plusieurs propositions pour remédier aux déficiences mécaniques constatées lors de trois incidents distincts.

Le retour des 777-200 dans le ciel intervient à un moment où la compagnie fait face à une forte demande : le groupe a relevé lundi soir sa prévision de chiffre d'affaires par siège disponible pour le deuxième trimestre.

L'action de la compagnie grimpait de plus de 7 % à la mi-séance à Wall Street.