Les mesures de soutien ont permis de préserver les ports belges pendant la pandémie, affirme la BNB

Le nombre de faillites de compagnies portuaires s'est révélé particulièrement faible en 2020.

La Libre Eco avec Belga
Les compagnies portuaires affichant de bons résultats sur le plan des bénéfices opérationnels ont accusé une perte de rentabilité, alors que les entreprises plus faibles l'ont renforcée grâce aux mesures de soutien des pouvoirs publics.
Les compagnies portuaires affichant de bons résultats sur le plan des bénéfices opérationnels ont accusé une perte de rentabilité, alors que les entreprises plus faibles l'ont renforcée grâce aux mesures de soutien des pouvoirs publics. ©Johanna de Tessieres

Les mesures de soutien des pouvoirs publics ont préservé les ports belges du pire pendant la pandémie en 2020, selon une étude d'incidence économique de la Banque nationale de Belgique (BNB) publiée mercredi. D'après l'analyse, les chocs d'offre et de demande occasionnés par l'apparition du Covid-19 ont exercé une incidence négative sur la valeur ajoutée directe dans les ports belges, de -1,2 %. La valeur ajoutée totale (effets directs et indirects compris) a atteint 31,7 milliards d'euros en 2020.

L'emploi total a également souffert et est passé de 255 443 à 254 611 équivalents temps plein. Le système de chômage temporaire a joué "un rôle crucial" en permettant d'éviter un trop grand nombre de licenciements.

En 2020, les entreprises portuaires belges ont enregistré une légère baisse de la rentabilité, tandis que les positions de liquidité et de solvabilité ont été soutenues grâce à l'aide au paiement des salaires et les transferts (para)fiscaux. "Durant la pandémie, les entreprises ont éprouvé des difficultés à comprimer les coûts pour qu'ils soient en phase avec la baisse des ventes sur un laps de temps aussi court en raison du volume de leurs coûts fixes", détaille la BNB.

Dans le détail, les compagnies portuaires affichant de bons résultats sur le plan des bénéfices opérationnels ont accusé une perte de rentabilité, alors que les entreprises plus faibles l'ont renforcée grâce aux mesures de soutien des pouvoirs publics. La banque nationale observe que ces mesures ont principalement ciblé des entreprises qui étaient viables avant la pandémie.

Le nombre de faillites de compagnies portuaires s'est également révélé particulièrement faible en 2020.

Les investissements directs effectués conjointement par l'ensemble des ports belges ont eux progressé de 5,1 % pour s'établir à 5,1 milliards d'euros. Ces décisions d'investissement avaient été prises avant le début de la crise.