Vers un port "climatiquement" neutre d'ici 2050 : Le port d'Anvers-Bruges reçoit le premier remorqueur à hydrogène au monde

L'"Hydrotug" est une technologie qui permet d'améliorer considérablement la qualité de l'air dans les ports.

La Libre Eco avec Belga
Le port d'Anvers-Bruges sera le premier utilisateur du plus grand navire à hydrogène du monde.
Le port d'Anvers-Bruges sera le premier utilisateur du plus grand navire à hydrogène du monde. ©BELGA

Le port d'Anvers-Bruges va accueillir l'"Hydrotug", le premier remorqueur à hydrogène au monde à partir de 2023. Il a été développé par CMB.TECH, une division de la compagnie maritime belge CMB (Compagnie Maritime Belge). "Il s'agit d'un développement pionnier et d'une étape importante dans la transition vers un port climatiquement neutre d'ici 2050", a déclaré CMB. Pour réduire les émissions de CO₂ des navires, l'entreprise a déjà mis au point un navire fonctionnant à l'hydrogène, destiné à transporter le personnel de maintenance des éoliennes en mer.

"Avec l'Hydrotug, nous confirmons notre rôle de pionnier à l'international", a renchéri Roy Campe, directeur technique de CMB.TECH. "Le port d'Anvers-Bruges sera le premier utilisateur du plus grand navire à hydrogène du monde".

A l'heure actuelle, plus de 10 000 remorqueurs sont opérationnels à travers le globe et CMB souhaite clairement s'inscrire dans le marché. D'autant plus que "cette technologie nous permet d'améliorer considérablement la qualité de l'air dans les ports", souligne l'entreprise.

L'Hydrotug mesure environ 12 mètres de large et 30 mètres de long. Il peut stocker 415 kilogrammes d'hydrogène comprimé, éliminant ainsi les émissions équivalentes à 350 voitures.