Liberty Steel va redémarrer ses activités en Belgique après une victoire en justice

Les 650 employés devraient donc reprendre leur poste prochainement.

La Libre Eco avec Belga
Liberty Steel va redémarrer ses activités en Belgique après une victoire en justice
©BELGA

Le groupe Liberty Steel a gagné en appel contre la liquidation des sites liégeois de Flémalle et Tilleur, a indiqué l'entreprise dans un communiqué jeudi. L'activité des deux usines devrait reprendre prochainement. Le tribunal avait désigné mi-avril un trio de liquidateurs qui devait avoir pour rôle de dresser un état des lieux et de chercher des repreneurs pour les deux lignes de galvanisation 4 et 5 de Flémalle ainsi que l'usine de fer-blanc et la décaperie de Tilleur. Le tribunal de l'entreprise de Liège souhaitait placer l'entreprise en liquidation judiciaire. Le groupe Liberty Steel a toutefois fait appel et obtenu gain de cause.

C'est notamment grâce à des fonds propres supplémentaires que la liquidation a été évitée. Ce nouveau financement est venu s'ajouter aux quelque 80 millions d'euros que GFG Alliance a injecté dans Liberty Liège depuis 2019, dont 28 millions d'euros depuis décembre 2021. "Ces injections permettront à Liberty Liège de reprendre immédiatement sa production et de la porter à 110.000 tonnes par mois d'ici octobre", peut-on lire dans le communiqué

Toker Ozcan, le patron de Greensteel Emea et responsable des sites liégeois du groupe Liberty Steel, est heureux que l'appel ait abouti. "Nous sommes impatients de redémarrer la production dès que possible et de travailler avec le médiateur, les syndicats, nos employés, nos fournisseurs et nos clients pour reconstruire l'entreprise et faire en sorte qu'elle continue à fournir des emplois de haute qualité à long terme", a-t-il expliqué dans un communiqué.