"Le coût des matières premières a enflé, quand elles sont encore disponibles. Même les nouilles deviennent difficiles à trouver"

La conjoncture a été très difficile pour le secteur durant la crise sanitaire. Elle le redevient avec la traversée inattendue d’une période marquée par une forte inflation et par la pénurie de certains produits alimentaires. Pour Madame Hai Thu Dao, il faut voir plus loin, plus haut.

Van Campenhout Patrick
"Le coût des matières premières a enflé, quand elles sont encore disponibles. Même les nouilles deviennent difficiles à trouver"
Madame Hai Thu Dao, cette Vietnamienne de Hanoï, venue en Belgique pour finaliser des études de gestion hôtelière, tombera au passage amoureuse d'un Belge, Bernard De Proost, actif dans le secteur de la pharmacie. En 2007, elle épouse son compagnon, un an plus tard, une petite fille naît de leur union. Point final ? Non. En mai 2016, Hai Thu Dao lance un restaurant style street food basé sur des recettes nord-vietnamiennes. C'est le début de l'aventure dont elle rêvait : devenir la patronne d'un restaurant. Hanoï Station est né ...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité