Lufthansa fait une offre pour acquérir une participation majoritaire dans ITA Airways, le successeur d'Alitalia

La maison-mère de Brussels Airlines a fait cette offre en collaboration avec le groupe maritime suisse MSC.

La Libre Eco avec Belga
Alitalia était déficitaire depuis 2002 et a fait faillite en 2017. Le gouvernement italien a maintenu la compagnie aérienne à flot jusqu'en octobre 2021, avant la création d'ITA Airways.
Alitalia était déficitaire depuis 2002 et a fait faillite en 2017. Le gouvernement italien a maintenu la compagnie aérienne à flot jusqu'en octobre 2021, avant la création d'ITA Airways. ©Jean-Luc Flémal

Deux offres ont été déposées pour acquérir une participation majoritaire dans la compagnie aérienne ITA Airways, qui a succédé à Alitalia. Elles pouvaient être soumises au gouvernement italien jusqu'à lundi. Une offre vient de la compagnie aérienne allemande Lufthansa, en collaboration avec le groupe maritime suisse MSC, a confirmé la maison-mère de Brussels Airlines.

Selon les médias italiens, la société d'investissement américaine Certares Management a également déposé une offre avant la date limite. Elle aurait le soutien du groupe aéronautique franco-néerlandais Air France-KLM et de l'Américain Delta Air Lines. L'investisseur aéronautique américain Indigo, également annoncé parmi les intéressés, n'aurait finalement pas fait d'offre, selon les médias.

Le ministre italien des Finances, Daniele Franco, avait précédemment déclaré vouloir finaliser la privatisation d'ITA d'ici fin juin.

Alitalia était déficitaire depuis 2002 et a fait faillite en 2017. Le gouvernement italien a maintenu la compagnie aérienne à flot jusqu'en octobre 2021, avant la création d'ITA Airways. L'Italie veut conserver une participation minoritaire dans ITA.

Sur le même sujet