Le port d'Anvers-Bruges s'attend à un faible impact du boycott pétrolier européen

L'année dernière, la Belgique a obtenu près de 30 % de ses importations de pétrole brut de la Russie.

La Libre Eco avec Belga
Le port d'Anvers-Bruges s'attend à un faible impact du boycott pétrolier européen
©Belga Image

Le port d'Anvers-Bruges ne s'attend pas à un "impact majeur sur les volumes totaux de pétrole importé en raison de l'interdiction européenne du pétrole russe par bateau". En effet, le pétrole peut être remplacé par des volumes provenant d'autres pays. Pour le Port d'Anvers-Bruges, la Russie était le quatrième partenaire commercial le plus important en 2021.

L'année dernière, la Belgique a obtenu près de 30 % de ses importations de pétrole brut de la Russie. "Une interdiction d'importation de pétrole russe aura effectivement un impact sur notre port", a déclaré le porte-parole du port, Lennart Verstappen. "Mais, sur les volumes totaux de pétrole et de produits pétroliers importés, nous ne nous attendons pas à un impact majeur."

Les grandes raffineries telles que Shell, TotalEnergies et ExxonMobil sont récemment devenues très flexibles. Ils peuvent importer du pétrole de différentes manières et à partir de différentes régions. Comme alternatives, les grandes compagnies pétrolières se tournent vers le Nigeria, la Norvège, le Royaume-Uni, le Moyen-Orient, les États-Unis et le Kazakhstan, qui se trouve dans la sphère d'influence russe.

"Les ports des Pays-Bas, d'Espagne et d'Italie importent beaucoup plus de pétrole russe que nos ports", explique Christa Sys, spécialiste du transport maritime à UAntwerpen. "Rotterdam s'attend à un petit impact en raison de l'interdiction européenne, donc ensuite ce sera probablement la même chose pour nous."

"Pour le reste, c'est l'attente des chiffres", pour Christa Sys. "Les routes commerciales se déplacent, même si ce ne serait pas la même histoire s'il y avait un boycott sur le gaz, au lieu du pétrole." Elle voit aussi beaucoup d'échappatoires : "Quand un navire est-il vraiment russe ? Vous pouvez jouer avec ça. Les navires russes peuvent également pomper du pétrole vers d'autres navires en haute mer afin d'éviter les sanctions."