Le lancement d'Ariane 6 reporté à 2023 car "il reste encore des étapes à franchir"

Le vol inaugural de la fusée Ariane 6 ne pourra pas avoir lieu fin 2022 comme prévu, certains tests ayant pris du retard.

La Libre Eco avec AFP
Site de lancement E.L.A 4 pour la fusée Ariane 6, à Kourou, au Centre spatial européen en Guyane française.
Site de lancement E.L.A 4 pour la fusée Ariane 6, à Kourou, au Centre spatial européen en Guyane française. ©BELGA

"Ariane 6 volera en 2023, pas en 2022", a indiqué un responsable de l'Agence spatiale européenne (ESA) lors d'un point presse, sans plus de précisions. Un nouveau calendrier sera communiqué le 13 juillet.

Initialement programmé en 2020, le premier vol d'Ariane 6 avait déjà dû être reporté en raison de la pandémie de Covid-19.

Ce nouveau report est lié à des retards sur le programme d'essais. "Nous progressons bien mais il reste encore des étapes à franchir", selon l'ESA. Les tests à feu de l'étage supérieur du lanceur, dont le moteur est réallumable, prévus à Lampoldshausen (Allemagne), ont notamment connu des "difficultés". "Nous sommes maintenant sur la dernière ligne droite avant ces tests", assure-t-on.

Les deux étages du lanceur, arrivés à Kourou, en Guyane, s'apprêtent en outre à commencer les essais combinés avec le pas de tir, autre étape clé du processus de qualification du système.

Ariane 6 doit permettre de relancer la compétitivité du lanceur européen qui fait face à une concurrence de plus en plus féroce, essentiellement celle de l'Américain SpaceX.