Ryanair tacle les grévistes et affirme être à peine perturbée: "C'est du n'importe quoi. O'Leary a-t-il déjà dit quelque chose de vrai ?"

La compagnie low-cost veut rassurer ses clients...

Des grévistes à l'aéroport de Barcelone, en Espagne, ce 24 juin 2022.
Des grévistes à l'aéroport de Barcelone, en Espagne, ce 24 juin 2022. ©AFP

Ryanair a l'habitude de tacler les syndicats, et ce vendredi, la compagnie low-cost ne déroge pas à la règle.

"Ryanair confirme que presque tous les vols fonctionnent comme prévu", indique la compagnie. "Minimal strike perturbation", peut-on lire en tête de leur communiqué. "Ryanair confirme aujourd'hui que moins de 2 % de ses 3 000 vols du vendredi 24 juin ont été affectés par des grèves, principalement limitées à des perturbations mineures en Belgique, où plus de 60 % des vols Ryanair prévus de/vers Charleroi et Zaventem seront assurés aujourd'hui", précise la compagnie.

-> Lire aussi l'interview du CEO de Lufthansa: "Dommage pour ces grèves car nous avons des plans pour Brussels Airlines"

"C'est du n'importe quoi. O'Leary a-t-il déjà dit quelque chose de vrai ?"

Pour Didier Lebbe, le permanent syndical de la CNE qui suit le secteur, le communiqué, c'est du Michael O'Leary tout craché. "Les 17 avions de Charleroi n'ont pas bougé, ni les deux avions de Bruxelles. Le personnel basé en Belgique a fortement suivi le mouvement", s'exclame-t-il. "C'est du n'importe quoi. O'Leary a-t-il déjà dit quelque chose de vrai ? À part casser du syndicat dans tous les pays, il ne s'occupe pas des vrais problèmes qu'il y a dans son entreprise. Il perd plus d'énergie à casser du syndicat qu'à résoudre les vrais problèmes que connaissent ses employés. C'est un modèle qu'il faut changer...", lâche-t-il.

"Il n'y a pas eu de perturbations de vols en Italie, en Espagne, au Portugal, au Royaume-Uni, en France ou en Irlande, la grande majorité des équipages de Ryanair travaillant normalement. Au cours de ce week-end (25 et 26 juin), Ryanair s'attend à des perturbations minimes (si tant est qu'il y en ait) de ses programmes de vol en raison de ces arrêts de travail très mineurs et peu soutenus", renchérit pour sa part la compagnie.

"Ryanair prévoit que plus de 98 % de ses 3 000 vols quotidiens seront assurés normalement samedi et dimanche ce week-end", termine-t-elle.