Brussels Airport attend 4 millions de passagers cet été

Ce vendredi 1er juillet, 72 000 passagers sont déjà attendus : ce sera la journée la plus chargée depuis le début de la pandémie. De leur côté, les aéroports d'Ostende et d'Anvers attendent environ 150 000 passagers cet été.

La Libre Eco avec Belga
Avec quatre millions de passagers attendus, Brussels Airport sera en mesure de gérer les trois quarts du nombre de passagers à l'été 2019, donc avant la crise sanitaire liée au Covid-19.
Avec quatre millions de passagers attendus, Brussels Airport sera en mesure de gérer les trois quarts du nombre de passagers à l'été 2019, donc avant la crise sanitaire liée au Covid-19. ©BELGA

Brussels Airport s'attend à accueillir 4 millions de passagers cet été, indique mardi l'aéroport. Rien que ce vendredi 1er juillet, journée la plus animée du week-end à venir, quelque 72 000 voyageurs devraient y passer, dont 39 000 au départ. Cela en fera également la journée la plus chargée depuis le début de la crise du Covid. Le nombre d'offres d'emploi à l'aéroport est dans l'intervalle redescendu à 590 postes vacants, se rapprochant ainsi de la moyenne d'avant la pandémie. Les 4 millions de passagers attendus en juillet et août représentent 74 % du nombre de l'été 2019 (5,4 millions de voyageurs). Ils y auront le choix entre 185 destinations directes proposées par 60 compagnies aériennes.

Une prévision qui ne tient cependant pas compte du risque d'actions syndicales de la part du personnel actif à l'aéroport, comme cela avait été le cas le 20 juin dernier lors de la manifestation nationale, ou de travailleurs des compagnies aériennes, à l'image des grèves chez Ryanair et Brussels Airlines ces derniers jours. Les syndicats de cette dernière entreprise ont d'ailleurs prévenu lundi qu'ils ne pouvaient pas exclure de nouvelles actions "dans un futur proche".

Préparer le personnel et les voyageurs

Le chatbot digital BRUce sur le site Internet de Brussels Airport a par ailleurs été complètement mis à jour, avec notamment des informations en direct sur les temps d'attente aux contrôles de sécurité, ce qui permettra d'encore mieux informer les passagers, espère l'aéroport.

En collaboration avec tous ses partenaires, Brussels Airport dit s'être préparé à accueillir un nombre important de passagers cet été. Aviato, le centre de l'emploi à l'aéroport, a ainsi organisé des campagnes de recrutement, permettant de ramener le nombre d'emplois vacants à 590, contre 1 200 début mai, ce qui faisait craindre des situations problématiques comme en connaissent de nombreux aéroports en Europe.

Ces deux derniers mois, des centaines de postes ont été pourvus mais d'autres offres sont également venues s'ajouter. Leur nombre se rapproche à nouveau du niveau moyen d'avant la crise du Covid (environ 500 offres).

Les aéroports d'Ostende et d'Anvers attendent 150 000 passagers cet été

De leur côté, les aéroports d'Ostende et d'Anvers attendent environ 150 000 passagers cet été, annoncent-ils ce mardi. À Ostende, les passagers peuvent choisir entre douze destinations espagnoles et grecques. L'aéroport d'Anvers propose neuf destinations en Espagne, en Croatie, en France et au Maroc. Après deux années marquées par des restrictions de voyage, les aéroports régionaux d'Ostende et d'Anvers se préparent à un été chargé. L'aéroport d'Ostende attend 90 000 passagers, avec Malaga comme première destination, suivie par les îles Canaries et Alicante. À Anvers, les destinations Malaga et Alicante remportent la palme, suivies d'Ibiza. Au total, l'aéroport d'Anvers attend 60 000 passagers pendant les mois d'été.

Les aéroports régionaux peuvent jouer un rôle important, selon les aéroports eux-mêmes, maintenant que de nombreux aéroports sont aux prises avec des pénuries de personnel et de capacités. "Celui qui choisit un départ régional, choisit aussi un départ confortable et sans stress. Nos aéroports ne sont pas bondés et ils sont toujours facilement accessibles. Nous conseillons donc aux passagers de ne pas arriver plus tôt que deux heures avant le départ", déclare le PDG des aéroports, Eric Dumas. "Nos aéroports peuvent encore accueillir des vols supplémentaires, comme nous l'avons clairement prouvé le lundi 20 juin. Et tout cela sans que les passagers qui choisissent nos aéroports aient à sacrifier leur confort."

Sur le même sujet