L'usine Audi de Bruxelles actuellement en rupture de stock d'e-tron, sa voiture électrique : "Nous sommes victimes de notre succès"

Le quota de vente de la voiture électrique d'Audi "e-tron", fabriquée à Forest, est atteint.

La Libre Eco avec Belga
La date à laquelle le facelift pourra être commandé en Belgique n'est pas encore connue.
La date à laquelle le facelift pourra être commandé en Belgique n'est pas encore connue. ©BELGA

L'Audi e-tron est en rupture de stock dans notre pays. La voiture électrique qui sort de la chaîne de production d'Audi Bruxelles se vend bien, et un facelift de la voiture sera lancé à la fin de cette année, selon les explications. Cette information a été confirmée mardi par l'usine elle-même et par l'importateur D'Ieteren à la suite de rapports publiés dans De Tijd. "En prévision du facelift de l'Audi e-tron, le modèle actuel n'est plus disponible", peut-on lire sur le site belge d'Audi. Cela vaut également pour la variante e-tron Sportback, qui est également fabriquée à Forest.

"L'e-tron est une voiture qui se vend bien", explique Peter D'hoore, porte-parole d'Audi Bruxelles. "Et à la fin de cette année, un lifting, une 'Produktaufwertung', est prévu. Si les gens veulent acheter l'e-tron, ils devront commander ce facelift. Ce sont les deux raisons."

Limitation des ventes

Chaque marché se voit attribuer un certain nombre d'e-trons à vendre. Le nombre de voitures destinées au marché belge a déjà été épuisé cette année. "Chaque pays se voit attribuer des quotas de production, en Belgique, il est actuellement épuisé", indique Sofie Luyckx de D'Ieteren. "Nous sommes victimes de notre succès."

Pour autant qu'elle le sache, le modèle n'est pas encore épuisé en Allemagne, chez Audi AG. Sur plusieurs autres sites Internet nationaux d'Audi en Europe, il n'y a aucun message indiquant que la voiture ne serait plus disponible à la commande. La date à laquelle le facelift pourra être commandé en Belgique n'est pas encore connue. D'Ieteren étudie la possibilité de faire avancer ce dossier.