Sony dévoile Inzone, sa marque dédiée aux accessoires pour le jeu vidéo

Si la plupart de ces produits ont été pensés pour s'adapter à la PlayStation 5, ils visent aussi le marché du jeu vidéo sur PC, un créneau dans lequel Sony veut désormais clairement accélérer.

La Libre Eco avec AFP
Sony est actuellement distancé dans le segment PC des jeux vidéo, notamment comparé à son grand rival, l'américain Microsoft.
Sony est actuellement distancé dans le segment PC des jeux vidéo, notamment comparé à son grand rival, l'américain Microsoft. ©BELGA

Le géant japonais Sony a dévoilé mercredi Inzone, sa nouvelle marque d'équipements pour l'univers de plus en plus immersif du jeu vidéo, illustrant sa volonté d'accroître sa présence dans le secteur au-delà de l'écosystème de ses consoles PlayStation.

La gamme d'Inzone comporte pour l'instant deux moniteurs et trois casques audio. Si la plupart de ces produits ont été pensés pour s'adapter à la PlayStation 5, ils visent aussi le marché du jeu vidéo sur PC, un créneau dans lequel Sony veut désormais clairement accélérer.

"Le marché s'est agrandi avec un intérêt accru pour le jeu, avec la propagation des tournois d'esport" et les progrès technologiques dans le secteur, a commenté Yukihiro Kitajima, responsable de l'activité jeu et marketing chez Sony, cité dans un communiqué du groupe.

Fin mai, Jim Ryan, le patron de sa division jeu vidéo Sony Interactive Entertainment, avait dit vouloir "stimuler la croissance" de Sony dans les jeux vidéo grâce aux secteurs PC et mobile. "Nous n'avons pas été présents d'une manière significative" dans ces domaines, avait-il reconnu, disant voir dans ces supports "l'opportunité d'évoluer d'une présence dans un segment très étroit du marché du jeu vers une présence totale".

Un marché encombré

Sony mise toujours en parallèle sur sa console PlayStation 5, sortie fin 2020. Mais sa production est toujours victime des perturbations des chaînes d'approvisionnement liées à la pandémie et peine ainsi à répondre à la forte demande.

Sony est actuellement distancé dans le segment PC des jeux vidéo, notamment comparé à son grand rival, l'américain Microsoft, qui le concurrence aussi dans les consoles avec sa Xbox.

D'autres marques sont par ailleurs déjà solidement installées dans le domaine des accessoires pour le "gaming", comme Razer, Corsair Gaming, Logitech International ou encore SteelSeries.

Sony "est très en retard" dans ce marché "désespérément encombré", a réagi mercredi auprès de l'AFP Serkan Toto, analyste de la société de conseil spécialisée Kantan Games. Il "aurait dû entrer sur ce marché depuis des années, vu que c'est un fabricant intégré de jeux vidéo et de matériel" a-t-il ajouté.

Sony espère apparemment capitaliser sur le pouvoir d'attraction de sa marque et sur son savoir-faire éprouvé dans les technologies audiovisuelles pour séduire la clientèle des jeux sur PC, selon cet analyste.