Le numéro un mondial du jouet cesse définitivement ses ventes en Russie

Le fabricant des célèbres briques en plastique "a décidé de cesser indéfiniment ses activités commerciales en Russie".

La Libre Eco avec AFP
Le numéro un mondial du jouet cesse définitivement ses ventes en Russie
©Shutterstock

Le numéro un mondial du jouet, le groupe danois Lego, a annoncé mardi cesser définitivement ses ventes en Russie en raison de la guerre en Ukraine, affectant les 81 magasins exploités par un distributeur russe.

Le fabricant des célèbres briques en plastique "a décidé de cesser indéfiniment ses activités commerciales en Russie" et "de mettre un terme à son partenariat" avec le distributeur russe Inventive Retail Group, "qui possédait et exploitait 81 magasins au nom de la marque", a déclaré une porte-parole à l'AFP.

Le groupe danois va également supprimer les postes de "la plupart de son équipe basée à Moscou", a-t-elle précisé.

Lego avait déjà décidé début mars de suspendre ses livraisons à la Russie à la suite de l'invasion de l'Ukraine, mais les magasins exploités par son sous-traitant avaient pu rester ouverts et continuer à vendre leurs stocks.

"Nous confirmons la résiliation du contrat avec Lego", a déclaré mardi à l'AFP une porte-parole d'Inventive Retail Group. "Notre société continuera à travailler en tant qu'expert dans la catégorie des jouets de construction et éducatifs", a-t-elle dit, sans plus de précision.

Début mai, la Russie avait placé les produits Lego sur la liste d'une centaine de catégories de marchandises dont l'importation sans l'accord des détenteurs de la propriété intellectuelle était autorisée.

Parmi ces produits, on trouvait également les téléphones Apple ou Samsung, les grandes marques automobiles, des consoles de jeux ou encore des matières et pièces détachées utilisées dans l'industrie.