Les ventes mondiales du groupe Renault reculent de 12 %, hors Russie

Dans un contexte perturbé par la crise des semi-conducteurs et marqué par l'arrêt des activités du groupe en Russie.

La Libre Eco avec AFP
Les ventes mondiales du groupe Renault reculent de 12 %, hors Russie
©Belga Image

Le groupe Renault a publié mardi des chiffres de ventes mondiaux (hors Russie) en recul de 12 % lors d'un premier semestre 2022 fortement perturbé par les pénuries de puces électroniques.

Avec un million de véhicules écoulés, contre 1,136 million au premier semestre 2021, Renault a évolué dans "un contexte perturbé par la crise des semi-conducteurs et marqué par l'arrêt des activités du groupe en Russie", a indiqué le groupe dans un communiqué.

"On a vendu tout ce qu'on a produit (...) 100 % de la baisse est imputable aux pénuries de semi-conducteurs", a souligné pour la marque Renault Fabrice Cambolive, directeur général délégué, lors d'une conférence de presse.

Les pénuries ont notamment touché les petites voitures de type Clio, tandis que Renault renforce son offre sur le segment C (compactes), avec notamment sa nouvelle Mégane électrique et le SUV Austral en fin d'année."On a focalisé les ventes sur les versions les plus demandées, les hybrides et les ventes aux particuliers. On n'a pas sacrifié un segment", a souligné M. Cambolive.

Le groupe compte rattraper ce retard au cours du deuxième semestre. "Depuis quelques semaines, on repasse à des niveaux de production soit au niveau de l'année dernière, soit légèrement supérieurs", a indiqué M. Cambolive.

La marque Renault à -16 %

C'est notamment la marque Renault qui a vu ses ventes reculer, de 16,5 % au premier semestre, avec 716.720 véhicules écoulés. En Europe, la part de marché de la marque a reculé légèrement à 6,4 % (-0,6 point sur un an).

Dacia, la marque économique du groupe, a enregistré au contraire une hausse de 5,9 % de ses ventes, avec 277.885 véhicules écoulés. La sportive Alpine a vu ses volumes doubler, à 1.700 exemplaires. Le groupe a indiqué poursuivre sa stratégie "Renaulution", en se recentrant notamment sur les ventes aux particuliers, plus rentables: elles ont progressé de 13 points sur un an pour atteindre 53 % des volumes.

Les voitures hybrides et électriques représentent désormais 36 % des ventes de voitures particulières de la marque en Europe, contre 26 % au premier semestre 2021. Renault vise une gamme 100 % électrique en 2030.

"Les marchés électrifiés sont en plein essor en Europe et Renault est bien placé pour répondre à cette nouvelle demande client avec des produits adaptés", a indiqué Fabrice Cambolive.