La fin de l'argent facile a sonné pour les start-up

Après des années 2020 et 2021 euphoriques, le marché du capital à risque connaît un gros coup de froid. Pour les start-up technologiques et digitales, la donne a changé. On revient à des choix plus réfléchis de la part des investisseurs.

Le nouveau mot à la mode est "down rounds" : les start-up qui veulent (ou doivent) lever des capitaux le font à une valeur inférieure à celle utilisée lors d'un précédent tour de financement par actions.
Le nouveau mot à la mode est "down rounds" : les start-up qui veulent (ou doivent) lever des capitaux le font à une valeur inférieure à celle utilisée lors d'un précédent tour de financement par actions. ©Shutterstock
Frank Maene, personnalité chevronnée et respectée au sein de l'écosystème belge des start-up technologiques et digitales, n'en revient toujours pas. "Cela fait 22 ans que je suis dans le capital à risque et je n'avais jamais...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité