Trains en panne : "Thalys devrait être en mesure d'évacuer les passagers plus rapidement"

"Thalys doit trouver une solution qui concilie la sécurité et la prise en compte des passagers" a déclaré le groupe d'intérêt des usagers des transports publics TreinTramBus.

La Libre Eco avec Belga
Mardi, deux cents passagers ont dû passer la nuit dans un Thalys bloqué en gare de Paris-Nord.
Mardi, deux cents passagers ont dû passer la nuit dans un Thalys bloqué en gare de Paris-Nord. ©JC Guillaume

TreinTramBus, le groupe d'intérêt des usagers des transports publics, estime que la compagnie ferroviaire Thalys devrait mieux s'assurer que les passagers sont rapidement évacués d'un train en panne, suite aux deux incidents de la semaine dernière. "Thalys doit trouver une solution qui concilie la sécurité et la prise en compte des passagers", a-t-il déclaré.

Dimanche, en début de soirée, un train Thalys s'est arrêté dans le département français de la Somme. Après près de trois heures, un nouveau train est arrivé sur lequel les passagers ont pu être transférés, ce qui leur a permis de reprendre leur voyage deux heures plus tard. Pendant l'attente, les portes ont été ouvertes et les passagers ont reçu de l'eau. Cependant, des passagers ont témoigné sur Twitter que la climatisation est tombée en panne et qu'il a fallu deux heures avant que les passagers ne soient autorisés à quitter le train pour prendre l'air.

Absence de climatisation

Mardi, deux cents passagers ont dû passer la nuit dans un Thalys bloqué en gare de Paris-Nord. En raison de problèmes de climatisation, il a fait extrêmement chaud dans le train en panne.

Dans une réaction, TreinTramBus a déclaré lundi que Thalys devrait éviter que les passagers soient coincés dans un train sans climatisation pendant des heures alors qu'il fait si chaud. "Cela reste difficile", a déclaré Peter Meukens, porte-parole de TreinTramBus. "Les compagnies ferroviaires sont très soucieuses de la sécurité : elles ne veulent donc pas laisser les passagers descendre comme ça. Mais ils doivent s'assurer que les gens sont évacués rapidement. C'est comme avec une voiture. Si vous restez dans une voiture à l'arrêt à ces températures, sans climatisation, cela devient vite insupportable. Thalys doit trouver une solution qui concilie la sécurité et la prise en compte des passagers."

Selon TreinTramBus, il est difficile d'évaluer ce qui est à l'origine de tels problèmes techniques. "La chaleur et le chauffage affectent l'équipement, bien sûr. Est-ce un manque d'entretien ? On ne peut pas juger ça", on dirait.

Lien non établi

Thalys lui-même ne veut pas anticiper l'enquête sur les différents incidents de la semaine dernière. Il est donc trop tôt pour conclure s'il existe un lien entre les incidents ou si la séquence des incidents est une coïncidence. Un porte-parole souligne que le train qui s'est arrêté dimanche soir avait voyagé d'Amsterdam à Paris-Nord plus tôt dans la journée, et qu'il n'y avait eu aucun problème technique à ce moment-là. Il n'y avait pas non plus de restrictions. Thalys a ajouté que les rames ont fait l'objet d'une maintenance appropriée.

"Après l'incident de dimanche, les passagers ont pu continuer à voyager vers Bruxelles et Amsterdam, avec un retard bien sûr", a déclaré le porte-parole. "Pour satisfaire les passagers, nous leur avons offert une compensation de 250 % de leur billet de train."