Danone s'attend désormais à une hausse des ventes comprise entre 5 % et 6 %

Contre 3 % à 5 % précédemment, grâce à "l'effet prix".

La Libre Eco avec AFP
Danone s'attend désormais à une hausse des ventes comprise entre 5 % et 6 %
©Shutterstock

Le groupe agroalimentaire français Danone s'est montré confiant pour 2022 en annonçant un relèvement de son objectif de croissance de chiffre d'affaires, porté par la hausse des prix, selon un communiqué publié mercredi.

Danone s'attend désormais à une hausse des ventes comprise entre +5 et +6 % en données comparables, contre +3 à +5 % précédemment, grâce à "l'effet prix", selon le groupe, "et confirme attendre une marge opérationnelle courante supérieure à 12 %".

Au premier semestre, le chiffre d'affaires s'est établi à 13,3 milliards d'euros, en hausse de 12,6 %. Ce montant est légèrement supérieur au consensus d'analystes de Bloomberg (13,1 milliards).

Son bénéfice net a cependant reculé de 31 %, à 700 millions d'euros, plombé par des dépréciations liées à la cession des investissements restants dans les partenariats avec Mengniu, le géant chinois des produits laitiers.

Tous les pôles en croissance

En parallèle, tous les pôles du groupe ont affiché une croissance de leur activité. La catégorie Eaux a progressé de 16,6 % par rapport au premier semestre 2021, la catégorie Nutrition spécialisée a augmenté de 14,7 % et les produits laitiers et d'origine végétale (EDP) sont en croissance de 10,2 %.

Le groupe, qui communique ses résultats par grandes zones géographiques, souligne que ses ventes sont en progression partout où il est présent. En Amérique du Nord, le chiffre d'affaires a notamment augmenté de 16 %, tiré par les Eaux.

La pénurie de lait infantile aux États-Unis a également permis au groupe d'accroître "ses exportations de solutions pédiatriques Neocate et de lait infantile Aptamil", souligne le groupe. En Chine, Asie du Nord et Océanie, les ventes ont progressé de 16,9 %, portées par les ventes de lait infantile en Chine.

Dans la partie "reste du monde", Danone souligne que "les conditions opérationnelles restent extrêmement tendues en Russie et en Ukraine".