L'inflation contribue aux bons résultats de Home Depot au deuxième trimestre

En vendant de nombreux articles dont les gens ont besoin pour leurs projets de rénovation ou de réparation, Home Depot a plus facile à augmenter ses prix.

La Libre Eco avec AFP
Le chiffre d'affaires de la chaîne est en hausse de 6,5 % sur un an.
Le chiffre d'affaires de la chaîne est en hausse de 6,5 % sur un an. ©BELGA

La chaîne américaine de magasins de bricolage Home Depot a fait part mardi de résultats trimestriels conformes aux attentes de Wall Street et s'est dit rassurée par la solidité de la demande pour les articles pour la maison.

Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 43,4 milliards de dollars au deuxième trimestre de l'exercice comptable 2022, en hausse de 6,5 % sur un an. Ses ventes à nombre de magasins comparables, critère de référence dans le commerce, ont elles augmenté de 5,8 % au niveau mondial et de 5,4 % aux Etats-Unis. Le bénéfice net de Home Depot s'est établi à 5,2 milliards de dollars (+7,6 %). Rapporté par action, il est de 5,05 dollars, un peu au-dessus des prévisions du marché.

Ces résultats s'expliquent en partie par l'augmentation des dépenses en magasin. La facture moyenne des clients de mai à juillet a été de 90,02 dollars, soit 9,1 % de plus qu'il y a un an.

Produits essentiels

"Si l'inflation n'explique pas l'ensemble des hausses, elle a contribué aux chiffres de Home Depot", note Neil Saunders de GlobalData. "Cela a été plus facile pour Home Depot que pour d'autres commerçants de pratiquer des augmentations de prix simplement parce que la chaîne vend de nombreux articles dont les gens ont besoin pour leurs projets de rénovation ou de réparation", ajoute l'analyste.

"Une large proportion de ces produits ont un caractère essentiel et seront achetés quel que soit leur prix", précise M. Saunders.

Home Depot a maintenu ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice comptable 2022, où l'entreprise table sur une hausse de ses ventes de 3 %, une marge d'exploitation d'environ 15,4 % et un taux d'imposition proche de 25 %.

Son titre reculait de 0,42 % dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de Wall Street.