Bpost est autorisé à reprendre le distributeur de presse néerlandais Aldipress

L'autorité néerlandaise de surveillance de la concurrence a, à présent, donné son feu vert à l'acquisition.

La Libre Eco avec Belga
Les plans de Bpost avaient été rendus publics à la mi-août.
Les plans de Bpost avaient été rendus publics à la mi-août. ©Jean-Luc FLEMAL

Bpost est autorisée à racheter le distributeur de presse néerlandais Aldipress, a annoncé lundi l'autorité néerlandaise de la concurrence, Autoriteit Consument en Markt (ACM). "Il y aura encore suffisamment de concurrence après le rachat", justifie-t-elle. Les plans de l'entreprise postale belge avaient été rendus publics à la mi-août. Elle avait alors indiqué vouloir reprendre Aldipress du groupe de médias DPG Media afin de la placer auprès de sa filiale AMP, active en Belgique en tant que distributeur de presse. La trentaine de collaborateurs d'Aldipress resteront en poste après la reprise à des conditions inchangées.

L'autorité néerlandaise de surveillance de la concurrence a, à présent, donné son feu vert à l'acquisition. "L'ACM n'a aucune raison de croire que le projet de concentration entravera de manière significative une concurrence effective sur le marché néerlandais ou une partie de celui-ci", peut-on lire dans la conclusion de son enquête sur la fusion.

Plus de 5 000 points de vente

Aldipress, fondée en 1996, est active sur le marché néerlandais en tant que distributeur de magazines, de bandes dessinées, de romans et de livres-puzzle. La société assure la distribution de 1.300 titres différents provenant de plus de 130 éditeurs à quelque 5.500 points de vente. Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 140 millions d'euros en 2021.

AMP, filiale de Bpost, emploie, elle, 450 personnes environ et a réalisé un chiffre d'affaires de plus de 300 millions d'euros l'an dernier. Elle distribue chaque jour plus d'un demi-million de journaux et de magazines à 4.000 points de vente de presse, selon Bpost.

>> Relire aussi :Bpost veut devenir un distributeur de presse de "premier plan" dans le Benelux