“Pour 40 % des entreprises alimentaires, la situation est carrément précaire”

 Il faut y voir l’explosion des coûts mais également le fait qu’elles n’ont pas encore digéré la crise du Covid.

C.M.
À peine la moitié des entreprises alimentaires a obtenu une augmentation des prix de la part des supermarchés cette année.
À peine la moitié des entreprises alimentaires a obtenu une augmentation des prix de la part des supermarchés cette année. ©Shutterstock
Les résultats de l'enquête sur la résistance aux chocs réalisée par Graydon pour le compte de Fevia, la Fédération de l'industrie alimentaire belge, ne sont pas surprenants. Mais ainsi calculés, ils interpellent : alors qu'avant...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité