La FWB accorde une "aide exceptionnelle" d'un demi-million d'euros à LN24

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a validé jeudi l'octroi d'une "aide exceptionnelle" d'un demi-million d'euros à la chaîne d'information continue LN24.

La FWB accorde une "aide exceptionnelle" d'un demi-million d'euros à LN24
©Bernard Demoulin

"Cette aide est justifiée par la nécessité de sauvegarder la diversité des médias dans un contexte de crise et un paysage audiovisuel en reconstruction", a indiqué jeudi le porte-parole du ministre-président Pierre-Yves Jeholet.

En octobre dernier, la chaîne LN24, en proie à des très sérieux problèmes financiers, avait sollicité l'aide du gouvernement de la FWB pour assurer sa survie.

Le gouvernement avait alors marqué son accord de principe à l'octroi d'une aide, tout en demandant à la chaîne qu'elle élabore un projet pouvant justifier ce coup de pouce auprès de la Commission européenne, gardienne des règles de concurrence qui interdisent toute aide d'État.

La subvention accordée jeudi servira ainsi à "faire rayonner les compétences de la Fédération Wallonie-Bruxelles au travers de la mise en lumière du pluralisme de sa culture et de son patrimoine, le tout dans le respect éditorial propre à tout éditeur de presse", selon ce même porte-parole.

Cette aide exceptionnelle sera liquidée sur l'exercice 2022.

Une analyse juridique a par ailleurs été menée au sein du gouvernement pour s'assurer de la robustesse de la décision au regard des règles européennes.

Créée en 2019, la chaîne LN24 a connu des débuts fort difficiles d'un point de vue économique. A l'issue de l'exercice 2020, elle affichait déjà quelque 7 millions de pertes cumulées, nécessitant plusieurs recapitalisations.

En juin dernier, le groupe de presse IPM (La Libre Belgique, La DH, L'Avenir, Paris Match,...) était finalement entré au capital de la chaîne, mettant 2,7 millions d'euros sur la table pour en devenir l'actionnaire principal à hauteur de 68%.