Spatial : le plus prestigieux colloque du monde va ouvrir ses portes, sans les Russes

De dimanche à jeudi, plus de 6.500 hauts responsables d'agences spatiales, astronautes, scientifiques, industriels, ingénieurs, étudiants… sont attendus au Parc des expositions de la porte de Versailles (sud de Paris).

La Libre Eco avec AFP
L'astronaute français Thomas Pesquet sera présent.
L'astronaute français Thomas Pesquet sera présent. ©Belga Image

Le 73e Congrès international d'astronautique (IAC), plus important événement spatial au niveau mondial rassemblant plusieurs milliers de représentants de tous les continents, s'ouvrira à Paris dimanche en l'absence de représentation officielle de la Russie.

De dimanche à jeudi, plus de 6.500 hauts responsables d'agences spatiales, astronautes, scientifiques, industriels, ingénieurs, étudiants… sont attendus au Parc des expositions de la porte de Versailles (sud de Paris), a précisé le CNES, l'agence spatiale française, hôte de l'événement dont la dernière édition s'était tenue à Dubaï.

La Première ministre française Elisabeth Borne a prévu d'intervenir en ouverture.

Conséquence de la guerre en Ukraine, il n'y aura aucune participation officielle de la Russie et de son agence spatiale Roscosmos, contrairement aux éditions précédentes de l'IAC. Les Russes "n'ont pas demandé à participer donc on n'a pas eu à refuser", a détaillé Lionel Suchet, directeur général délégué du CNES (Centre national d'études spatiales) lors d'une conférence de presse.

Quelques dizaines de participants russes ont en revanche obtenu des visas à titre individuel pour assister au colloque, et présenter notamment des publications scientifiques.

Les astronautes Thomas Pesquet, Claudie Haigneré et Jean-Loup Chrétien, premier Français à voler dans l'espace il y a quarante ans, interviendront lors d'une journée ouverte au grand public, mercredi.

Organisé pour la première fois en 1951, en France, l'IAC compte aujourd'hui 433 membres issus de 72 pays. Il s'agit du plus important et prestigieux colloque spatial au monde, visant notamment à promouvoir la coopération, partager les savoirs et préparer les futures missions.

Pour cette 73e édition, le CNES table sur une participation "record" de plus de 7.000 représentants.