Crise énergétique: les enseignes et vitrines des magasins seront éteintes la nuit

Le secteur du commerce a décidé d'adopter des mesures d'économie d'énergie sans précédent pour faire face à la crise énergétique actuelle et aux prix élevés de l'électricité et du gaz, annonce mercredi la fédération sectorielle Comeos.

Belga
Crise énergétique: les enseignes et vitrines des magasins seront éteintes la nuit
©ennio cameriere

Dès le 1er octobre, les lumières des enseignes et des vitrines seront ainsi éteintes après la fermeture, la température sera plus basse dans les magasins et les portes de ceux-ci resteront fermées dans la mesure du possible. "Nous souhaitons agir sans plus attendre. C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de prendre nous-mêmes des initiatives pour réaliser les économies d'énergie nécessaires", souligne Dominique Michel, CEO de Comeos, une fédération qui intervient dans les secteurs de l'alimentation, non-alimentaire, horeca et catering.

Ses membres se sont engagés à éteindre, une heure après la fermeture des magasins, les publicités lumineuses et les lumières des vitrines et des parkings. Ils maintiendront également les portes des magasins fermées pendant les heures d'ouverture - dans la mesure du possible - lorsque celles-ci sont manuelles. Enfin, la température de confort sera limitée à 19 degrés.

"Les efforts entrepris permettent de réaliser des économies importantes. Selon les calculs, baisser le thermostat d'un degré permet de réaliser une économie moyenne de 7 à 8% sur la consommation de chauffage", illustre Dominique Michel. L'extinction des lumières en dehors des heures d'ouverture devrait, elle, permettre de réaliser des économies de 12,5 à 15%.

Les mesures prendront effet à partir du 1er octobre et seront maintenues cet hiver.