Pour Bone Therapeutics, c'est l'opération de la "dernière chance"

À bout de souffle financièrement, la biotech wallonne s’est tournée vers la start-up française Medsenic. Les deux sociétés ont négocié un accord de “fusion inversée”. Pour Bone Therapeutics, ça passe ou… ça casse !

A gauche Jean Stéphenne (président de Bone Therapeutics), au centre Véronique Pomi (directrice exécutive et cofondatrice de Medsenic) et à droite François Rieger (président et cofondateur de Medsenic).
A gauche Jean Stéphenne (président de Bone Therapeutics), au centre Véronique Pomi (directrice exécutive et cofondatrice de Medsenic) et à droite François Rieger (président et cofondateur de Medsenic). ©D.R.
Depuis quelques années, les sociétés de biopharmacie et de biotechnologie font la fierté de la Belgique. Du nord au sud, tout un écosystème...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité