IBA et SCK CEN annoncent la production d'un traitement innovant contre le cancer en 2027

La coentreprise de la société IBA, spécialisée dans la technologie d'accélération de particules, et du centre de recherche nucléaire belge SCK CEN a été baptisée Pantera.

La Libre Eco avec Belga
IBA et le SCK CEN avaient annoncé en septembre 2021 leur partenariat stratégique pour produire de l'actinium-225, un radio-isotope qui présente des perspectives significatives dans le traitement du cancer.
IBA et le SCK CEN avaient annoncé en septembre 2021 leur partenariat stratégique pour produire de l'actinium-225, un radio-isotope qui présente des perspectives significatives dans le traitement du cancer. ©BELGA

La coentreprise de la société IBA, spécialisée dans la technologie d'accélération de particules, et du centre de recherche nucléaire belge SCK CEN a été baptisée Pantera, annoncent les deux partenaires jeudi. La joint-venture a pour objectif d'améliorer l'accessibilité d'une future thérapie innovante contre le cancer basée sur l'actinium-225 (225Ac) en travaillant à une production à grande échelle.

Les premiers travaux de l'unité de Mol devraient commencer en 2024 pour un début de la production en 2027. IBA et le SCK CEN avaient annoncé en septembre 2021 leur partenariat stratégique de Recherche et Développement (R&D) pour la production d'actinium-225, un radio-isotope qui présente des perspectives significatives dans le traitement du cancer. La joint-venture achève actuellement les études de faisabilité technique qui lui permettront ensuite de commencer la construction de sa première installation à Mol, dans la province d'Anvers.

Sven Van den Berghe, l'ancien directeur de l'Institut des sciences des matériaux nucléaires au SCK CEN, a été nommé CEO.

Diminution du risque de récidive

De nombreuses études sont en cours sur l'utilisation de l'actinium-225, pour les cancers de la prostate, du poumon, du côlon, du sein, du pancréas, du sang et du rein, mais aussi pour des formes plus rares comme le glioblastome, le cancer du cerveau le plus mortel. Selon les premiers résultats, il permet d'éliminer complètement les cellules cancéreuses au lieu d'inhiber la croissance des tumeurs et contribue à diminuer le risque de récidive.

"L'actinium-225 est très prometteur pour le traitement d'une grande variété de cancers, mais seule une très petite quantité de cet isotope est disponible dans le monde aujourd'hui", explique Bruno Scutnaire, président d'IBA RadioPharma Solutions et du conseil d'administration de Pantera. "Une fois que les traitements contre le cancer basés sur le 225Ac seront approuvés, Pantera sera à même de fournir un approvisionnement fiable de cet isotope prometteur."

Une annonce accueillie favorablement par les investisseurs, le cours d'IBA augmentant de 3,94 % à 14,24 euros vers 9H25 ce jeudi.