Novartis Pharma compte supprimer près de 100 postes sur son site de Vilvorde

L'entreprise avait déjà annoncé en juillet son intention de licencier une cinquantaine de personnes.

La Libre Eco avec Belga
Novartis Pharma compte supprimer près de 100 postes sur son site de Vilvorde
©Belga Image

Novartis Pharma compte supprimer sur les deux prochaines années une centaine de postes sur son site de Vilvorde (Brabant flamand), soit plus d'un tiers du personnel, ont indiqué jeudi les syndicats à l'issue d'un conseil d'entreprise extraordinaire. L'entreprise avait déjà annoncé en juillet son intention de licencier une cinquantaine de personnes. Jeudi, les syndicats ont appris qu'au moins 30 autres travailleurs seraient débarqués, ainsi que 20 consultants externes dont la mission ne sera pas renouvelée.

Le personnel s'interroge sur l'avenir du site dans son ensemble. Novartis Pharma, qui emploie actuellement 288 travailleurs, connaît ainsi sa troisième restructuration en cinq ans, rappelle le syndicat libéral. La procédure Renault va être enclenchée.

Dialogue en cours

"Il est vrai qu'un comité d'entreprise spécial a eu lieu aujourd'hui au sujet d'un impact possible sur l'emploi de nos employés dans les bureaux de Novartis à Vilvorde. Cependant, les chiffres mentionnés ne sont pas corrects. Il ne s’agit pas de 100 postes et il s'agit de déclarations d'intention qui ont démarré la phase d'information et de consultation avec les partenaires sociaux dans le cadre de la Loi Renault. Ce n'est qu'après la conclusion de cette phase d'information et de consultation que l'impact réel sera clair", a pour sa part indiqué l'entreprise à la suite de cette sortie. "Il est faux de dire que la survie du site de Novartis à Vilvorde est remise en question aujourd'hui", précise-t-elle également.